Médiévales

La revue Médiévales, publiée par les Presses universitaires de Vincennes, a éditeédans son numéro 66 du printemps 2014 un article de Marcelo Cândido da Silva intitulé " L'"économie morale" carolingienne ( fin du VIII°- début du IX° siècle )".

Cet article repose sur l'analyse  de trois capitulaires de Charlemagne publiés entre la fin du VIII° et le début du IX° siècle ( le Capitulare Episcoporum - vers 779, le capitulaire de Francfort - 794 - et celui de Nimègue - 806- ) dans lesquels on trouve des mesures prises par le prince carolingien pour faire face à des crises alimentaires. L'analyse de ces trois textes dans l'ordre chronologique laisse l'impression que les mesures adoptées sont de plus en plus complexes : depuis l'ordonnance de faire dire des messes, de pratiquer le  jeûne et l’aumône  en 779, jusqu'à la condamnation de l'usure, de la spéculation et à la fixations de justes prix et poids en 794 et 806. D'où l'utilisation de la notion d'"économie morales" par l'auteur de cet article en la distinguant de la notion définit par Edward Palmer Thompson[1] ou plus récemment par Laurence Fontaine[2], l'auteur entendant définir une conception de justice chrétienne que les princes carolingiens tentent d'appliquer à la production et aux échanges par le biais de textes législatifs.

Pour se procurer le numéro de la revue voir le site des Presses universitaire de Vincennes cliquer ici. 



[1] E. P . THOMPSON.  «  L’économie morale de la foule dans l’Angleterre du XVIIIe siècle. » In Florence GAUTHIER, Guy-Robert IKNI et alii. La guerre du blé au XVIIIe siècle. La critique populaire contre le libéralisme économique au XVIIIe siècle. Paris : es éditions de la passion, 1989.

[2] Laurence FONTAINE. L’économie morale : Pauvreté, crédit et confiance dans l’Europe préindustrielle. Paris : Gallimard, 2008.