Chasles et la fermeture des Jacobins :

.Salle des Jacobins à Paris

Chasles fut un des rares députés, avec Duquesnoy, du Pas-de-Calais, à protester contre la fermeture des Jacobins décrétée par la Convention et à demander l’appel nominal. Le 22 brumaire an III ( 12 novembre 1794 ), Laignelot au nom des Comités militaire, de salut public, de sûreté générale et de législation présenta à la Convention l’arrêté suspendant les séances de la société des Jacobins et la fermeture de leur salle de réunion. Des protestation fusèrent ( Duquesnoy par exemple ) on demanda même à faire sortir de la salle des pétitionnaires admis aux honneurs de la séance. Chasles réclama l’appel nominal, le président mit aux voix.  L’arrêté des comités fut approuvé à la presque unanimité[1].



[1] Moniteur Universel, n° 54, Quartidi  24 brumaire an III ( 14 novembre1794). P. 233.