Registre avril 1791Le dimanche 10 avril 1791 , la municipalité de Nogent  recevait la déclaration d’un accident survenu au courrier de Chartres au Mans et fournissait au sieur Mereault, conducteur dudit courrier, une attestation de son retard :91_04_10

Ce Jourd’hui dix avril mil Sept cent Quatre Vingt onze Dans l’assemblée du conSeil municipal de la ville de NoGent Lerotrou est comparû  le S. Henry  Mereault courier de la ville de Chartres Jusqu’au mans Le quel a declaré que sa voiture avoit été rompûe entre montlandon et cette ville Distance de deuX lieües en demies d’ici que cette rupture lui avoit occaSionné un retard dont il n’est pas la cauSe, laquelle DeClaration ont certîfiés sincere &  veritable Les S.rs Villeneuve briGadier et Laveille cavalier de marecHauSsée les quels ont dit avoir rencontré ledit courier à deux lieües et demies d’ici, et l’avoir rencontré. Remarqué que la voiture avoit été FracaSsée & rompüe, + [ en marge : + trouvé dans l’impuiSsance de continuer la route par la cauSe susdite ] lequel courier a occaSionné un séjour de trois heures de plus que n’auroit fait ledit déclarant, et ont les officiers municipaux Signé avec le Sécrétaire. huit mots rayés nuls.  + et même que les ChevauX etoient incapable de faire le Service par leur faibleSse, et a ledit comparant declaré ne Scavoir Signer.  

Major D’Villeneuve      baugars              // . J. Crochard

Baudoüin           Laveilleur       Fauveau         maire

                                                     S.re

Cejourd’hui dix avril mil Sept cent Quatre vingT onze deuX heures de relevée dans l’aSsemblée du conSeil municipal. est comparû le nommé henrY Mereault Courrier de la male de cHartres au Mans lequel a Declaré que Sa voiture avoit été rompüe entre montlandon & cette ville dis.tce de 2 lieues ½ d’icelle, que cette rupture lui a occasionné un retard qui ne peut etre attribué qu’a la DeFectuoSité de la voiTure, ce qui a été confirmé par les S.rs Villeneuve laveille brigadier et Cavalier de marecHaussée residents en cette ville intervenus sur la requiSition du Comparant, et qui ont d’abondant déclaré avoir trouvé ledit courier a la distance Susenoncée Dans L’impuiSsance de Continuer Sa route pour les cauSes déduites, en ajoutant que les Chevaux etoient Incapables de faire le Service par leur faibleSse.et de quelle declaration ledit  Courier a requis acte a lui octroyé, avec attestation que cet accident lui a occaSionné trois Heures de retard, et a declaré ne Scavoir Signer.

                       Baudoüin                 /J. marguerith »[1]

 


[1] Archives municipales de Nogent-le-Rotrou, 1D1, feuillet 99.

Enregistrer