89-08-31 BonnétableLe lundi  31 août 1789, des représentants des différents corps de métiers[1] Bonnétabliens étaient convoqués en assemblée pour constituer un nouveau comité municipal comme un peu partout en France durant cet été de tous les possibles. Dans la ville voisine de Mamers,  un comité semblable s’était mis en place le 18 août 1789[2] :

« 

3

Registre du Comité

[ en marge gauche en haut du feuillet 3 recto :

31 aoust

1789.

formation

d’un nouveau

Comité ]

Aujourd’huy trente uniême du Mois d aoust mil Sept cent quatre vingt Neuf Sur les deux heures après midy. Sont comparus Messieurs Francois Thaut de la corporation  des Bouchers pierre LuZu pére de celle des BoullanGers, Alexandre Cheron et Louis jacques desiré Madet de celle des BourGeois, jacques piel père dit des près [ rajout en marge : piel pere ] de celle des chapeliers, Nicolas pierre de celle des courriers et Voituriers, jean Geslain de celle des cordonniers RemY derrét  armand Verrine et René Riaud [ lecture peu assurée ] de celle des communes [ sic ], pierre Gallois de celle des drapiers, jean Laurant, François le Maur, françois MonGuillon des Ecclesiastiques, Louis lainer de La corporation des Epiciers jacques CaGet père, de celle des Fabriquants d’etamines pierre pouce de celle des Fabriquants de toille, Mathias  Anselme Malloiseau de celle des Fripiers, Mathurin provost et François Drouin de celle des hôtes et cabaratiers, andré Dehallais de celle des huissiers, Louis pinot Lainé de celle des jardiniers, Edme Le Villain et henry Le Clerc de la corporation des Negocians, Denis François Boivin et julien Louis Lunel de celle de notaires Royaux et procureurs réunis, andré Mathurin Fleury de celle de l’adjudicature Louis Durand et jean Francois garnier de celle des ouvriers en bois, Charles goujon de celle des perruquiers. Charles Goutard de celle des Selliers et Bourliers Leon Allard de celle des taillendiers, maréchaux et Serruriers, andré Charpantier de celle des tailleurs d’habits, charles Poilpré dit després de celle des tailleurs de pierre, michel Marie Fils de celle des Vitriers et peintre ------ Lesquels Forment toutes les corporations de la ville,

tous deputés des differentes corporations de cette ville Les quelq nous ont dit qu’en conséquence des lettres qui leur avoient été adressées par L’ancien comité + à L’effet d’en nommer un nouveau, ils s’étoient assemblés                                            

tous deputés des differentes corporations de cette ville et Munis de pouvoirs Suffisans, à L’effet de nommer où plutôt composer un comité Légal, ainsy quils en avoient [ rajout en entre ligne au-dessus du mot rayé : ont ]  été requis par L’ancien comité Suivant les lettres qui leur ont été adressées, C Lesd. lettres et pouvoirs

tous deputés des differentes corporations de cette Ville, lesquels Nous ont dit Se Sont mutuellement représentés leurs differents pouvoirs relatifs à La Création d’un nouveau comité ainsy qu’ils en avoient été priés par les Membres de L’ancien comité + [ pas de rajout ] et après Les avoir Examinés, ils ont été jugés bons Et Vallables, en conséquence Les comparants ont decrété --- primo La Necessité de ce comité --- Le quel n’existeroit que L’espace de trois mois[3] à commencer de ce JourdhuY qu’après Sa Formation les Membres qui le composeroient pourroient Se choisir parmi eux, president, Secretaire et autres officiers qui leur plairoit.

qu’il Seroit Formé de droit des officiers de police, de l’etat Major et des quatre premiers capitaines

que les + [ rajout en fin de § : + Seuls ] deputés auront le droit d’y assister Sans ranG, Voix deliberative ni consultative.

que chaque citoyen pourra deffendre La cause pour La quelle il y Seroit traduit où La deff Faire deFFendre par  qui bon lui Sembleroit d’entre les humbles qui bon lui Semblera

que Les reglements, Sentences et autres dispositions du comité Seront respectés et qu’on y obeira comme à tout ce qui Emane des autres comités du royaume

Ensuite il a été egallement arrêté par acclamation que Le Surplus des Membres à Choisir Seroit Elu par la Voye du Scrutin, et le Nombre en a été egallement Fixé a quinZe ; Mais dans L’instant S’est présenté le S.r jacques Pillard bordager de cette pSS.e et Muni pour Sa corporation d’une Lettre de L’ancien comité à L’effet de S’assembler comme Les autres corporations, lequel nous a dit

4

n’avoir pu Faire reussir, tant  a cause de La brieveté du tems qu’à cause de La Saison et les Sus denommés ayant pris en consideration Son  exposé ont arrêté qu’ils Recevoient dans La classe des Laboureurs Bordagers deux d’entre’eux pour membres du comité et en conséquence Ceux qui Seront nommés acquiérent par Le prèsent arrêté le droit de consulter et de deliberer ainsy que les autres membres à L’Election desquels il Va être proceddé comme il Vient d’etre dit par La Voix du Scrutin

1.° tous les deliberants ont mis dans une urne chacun un billet et en prèsence d’un président et de deux Scrutateurs choisis Seulement pour le moment

Le S. alexandre Cheron a acquis la majorité des Voix Sa nomination a été applaudit par lui  applau par lui acceptée

le S. henry Le Clerc a acquis majorité et est Devenu Second membre, et a accepté

Le S. guillaume jean Michel lePorquier a eu majorité et est Devenu Troisiême membre

Le S. jean guillaume Le More a eu majorité pour la quatrieme place et à accepté

Le S.r Louis Laine a également acquis majorité et a eGallement accepté.

Le S.r jacques CaGet a eu pour lui la majorité, et a accepté.

Le S.r . François  MonGuillon a acquis Majorité et  accepté,

Le Sr jean Laurent Francois La Meur acepté, ayant eu la majorité

Le S.rMathurin provost a accepté, Vu la majorité

Le S.r francois Drouin a eu majorité et a accepté

Le S.r Gabriel Lacroix père, a acquis Majorité et a accepté

Le S.rPierre Paty Petitbon a eu majorité et a accepté.

Et ont les deputés des differentes corporations persisté dans les Susd. nominations. Fait et arrêté dans L’ancien auditoire de La Ville de Bonnétable au maine les d. jour et an----. en marge piel père, rayé douze liGnes et vingt mots Nuls. »[4]

Bonnétable chateau 2

 


[1] l ne s’agissait pas vraiment de corporations comme l’indique la délibération mais plutôt de regroupement en fonction du « métier » ou « fonction », nous en voulons pour preuve la mention d’une corporation  d’ecclésiastiques qui bien entendu n’a jamais existé en tant que telle. On remarquera qu’il n’est plus question de noblesse, les distinctions privilégiées, notamment la noblesse, n’avaient plus droit de citer depuis la fameuse nuit du 4 au 5 aout 1789.

[2] A Mamers l’ancienne municipalité s’était élargie à un certain nombre d’anciens officiers municipaux et de membres des «  principaux habitants » dès le 23 juillet 1789 au cours d’une assemblée générale des habitants, mais un mois plus tard, le 18 août, un comité municipal se mettait en place choisi de la même manière qu’à Bonnétable. Pour La Ferté-Bernard, la documentation fait défaut pour savoir quand une nouvelle municipalité provisoire se mit en place durant l’été 1789, il en est de même pour Nogent-le-Rotrou.

[3] Cette précision dans la durée d’exercice d’un comité municipal provisoire suppose que les Bonnétabliens étaient bien informés du futur projet de réorganisation administrative envisagé par l’assemblée nationale qui ne sera voté que le 22 décembre 1789.

[4] AD 72 1 Mi 1343 (R 222). Les trois quarts du feuillet 4 verso sont occupés par les signatures des présents.