Juillet 1793Le lundi 22 juillet  1793, la municipalité de Nogent-le-Rotrou tenait trois délibérations : 93_07_22

  • Dans la première, elle s’occupait de l’approvisionnement en  subsistances de la ville de Nogent. Elle recevait le rapport du citoyen Fortin l’ainé nommé commissaire pour solliciter des membres de la société philanthropique de la ville le versement du  dixième de leur soumission afin de « Subvenir aux frais de voiture, décharge, frais de voyage et chargement des grains Indispensables à l’approvisionnement de cette Commune » :

 « Ce jourd’huY Vingt deuX Juillet mil Sept Cent quatre Vingt treiZe L’an deuXiême de la République française

En l’assemblée permanente du conseil Général de la Commune de NoGent le Rotrou Tenüe publiquement.

Est comparu Le cit. Fortin L’ainé CommiSSaire invité par les autorités Constituées De cette ville à l’effet de Solliciter des SoumiSsionnaires de la Société philantropique de Cette ville pour de verser dans la caisse du commissaire nommé par la municipalité pour le payement et l la vente des grains le diXiême de leur SoumiSSion pour Subvenir auX frais de voiture décharge frais de voyage et charGement des grains Indispensables à l’approvisionnement de cette Commune,

Lequel a dans l’instant réalisé la Somme de deuX cent quarante une livres diX Sols avec l’état de Recette de lui certifié, Laquelle Somme a été à l’instant déposée entre les mains du cit. Baugars qui le reconnoit cy……… 241….10………..

Laquelle  avec le montant du versement fait le 21Juin dernier du versement pour la même cauSe et qui S’éleve à deuX mille Trois Cent quatre vingt neuf livres quatre Sols

cy……………………………………………………2389……4………..

Forme le Somme Totale de

                                                                             2630….14………..

Montant du DiXiême de la Som Totalité des SoumiSSions qui S’elevent à…….. [ chiffres rayés non déchiffrés ]

                            25857………………..25857………………………

Dont le

dixiême……………………………………………….2585…14…..

Non compter la Somme de

Quarante cinq livres reçu

A Titre de généroSité des

Citoyens Travers le Bréteche

Briere, et fille Travers

Cy………………………………………………………45…………….

 

Total…………………………………………………2630    14

Total……………………………………………….25962

Pi Chereault                          G Petibon                            Beuzelin

Regnoust                                                             f. G. Verdier

              L. ferré                 J Sortais              J Gautier

Rigot                     Ferré Bacle                 J C Joubert

Hubert         Beaugas le Jeune      Lalouette

                                                       Beaugas lainé »[1]                         

  • La seconde délibération de la municipalité était également consacrée aux subsistances :

 « avant que l’assemblée soit désunie un membre

et à l’instant ou l’assemblée alloit se diSSoudre un membre a obServé qu’il avoit pris lecture de differentes affiches énonciatives qu’il Seroit demain procédé à l’adjudication au plus offrant et dernier encHériSSeur de differentes levées ensemencées par l’ordre de l’admon Sur les terres des èmigrés ; qu’il regardoit Comme Interessant et même précieuX pour l’adminiStratioN l’approviSionnement de cette cité d enchérir Sur les dites levées pourquoi Il proposoit, afin de rencontrer au ressources Salutaires dans les recettes de ces levées, d’autoriSer les membres de cette Commune à Se rendre adjudicataires de ces lévées auX conditions les plus Favorables.

Le ConSeil Général, prenant en la plus Grande ConsidératioN L’obServatioN ci-dessus, a arrêté que M. le maire demeuroit authorisé à enchérir  Sur  Sur [ sic ] les levées qui  Se vendront demaiN Par adjudication au Dsitrict dont acte./.

VaSseur     Hubert     Beaugas lainé

Maire »[2]                        

  • Dans sa dernière délibération, la municipalité de Nogent décidait de se procurer des drapeaux pour les 4 nouvelles compagnies de la Garde nationale :

« Et enSuite un membre a observé qu’au moyen de ce que la garde nationale se trouve auGmentée de quatre Compagnies par la nouvelle Formation de la Garde nationalle, il est indispensable de leur donner à chacune une oriflamme afin qu’elles Se trouvent au niveau des autres Compagnies

Le ConSeil Général prenant en considératioN la demande proposition Ci-dessus, a arrêté, Sur les conclusions du procureur de la commune qu’il Seroit ach que l’on feroit faire auX dépens de Cette Commune quatre oriFlammes pour les compagnies Sus enoncées, et a chargé de Cette CommiSsion le C.en Baudouin dont acte ./. quatre mots rayés nuls

           VaSseur    Beaugas lainé   Rigot

            Maire »[3]



[1] A. M. Nogent – le – Rotrou 1 D 2, feuillets 78 et 79.

[2] A. M. Nogent – le – Rotrou 1 D 2, feuillet 79.

[3] A. M. Nogent – le – Rotrou 1 D 2, feuillet 79.