Décembre 1793Le primidi 11 frimaire an II, jour de la cire, ( dimanche 1er décembre 1793 ) la municipalité de Nogent-le-Rotrou recevait des commissaires nommés par la Société populaire de la ville venus présenter aux édiles une motion de ladite société, prise le même jour, demandant la fermeture des églises  à partir du lendemain et de faire l’inventaire des différents ornements des églises pour «  […]  Ensuite les Faire Servir aux besoins de la republique [...] ». Le Conseil général nommait deux commissaires en son sein pour procéder à la fermeture des églises et à l’inventaire de leurs ornements de concert avec la Société populaire. De plus, la municipalité ordonnait la descente des cloches pour  en récupérer le métal, ce que n’avait pas demandé la Société populaire. Comme la descente des cloches n’était pas une mince affaire, décision fut prise d’en faire faire l’adjudication le 22 frimaire prochain ( 12 décembre 1793 ).

« Aujourd’huY OnZe Frimaire 2.e de la republique une et indivisible

En l’assemblée permanente du conseil Gènéral de la commune de nogent le rotrou tenüe publiquement

Sont comparus les citoyens moulin gautier Et peuvret membres Et commissaires nommés par la Société populaire de cette ville lesquels ont Exposé quils etoient Envoyés par laditte Societé aux Fins de nous reprèsentér quil avoit eté arreté cejourd’huy dans laditte Societé populaire que pour detruire Entierement la Fanatisme, les Eglises de cette ville Seroient Fermées dans le jour de demain, que le conseil Général de cette commune Seroit invité  coopérer aux vœux de la Société, de nommer dans Son Sein deux membres pour procéder a l’inventaire Et recensement des argenteries qui Se peuvent rencontrer dans les dittes Eglises Et Ensuitte les Faire deposer en tel lieu Sur quil avisera dans Sa Sagesse, de dresser de meme un Etat des differents ornements, Linges et autres Effets qui devienoient pour lors inutiles aux dites Eglise Et de meme de les Faire mettre dans un lieu de Sureté pour Ensuite les Faire Servir aux besoins de la republique de laquelle comparution Et demande ont de nous requis acte et ont Signé avec nous  Secretaire  Le conseil Général greffier.

                                                             Moulin

                                                   Peuvret

Tison

S. g.

Le Conseil General deliberant Jaloux de Servir la ChoSe publique arreté oui le procureur de la commune quil Sera nommé deux Commissaires dans Son Sein pour de concert avec la Societé populaire proceder a l’inventaire des argenteries, ornements, linges et autres Effets qui Se trouvent dans les dittes trois Eglises de cette Commune, arrete de plus que les cloches des trois paroisses  Seront descendües, Et que la descente des dittes prochain cloches Sera donnée par adjudication au rabais le vingt deux présent mois [ 12 décembre 1793] Et que proclamation en Sera Faite Samedy prochain avec affiche dicelle

Procédant a la nommination des dits deux Commissaires les citoyens gauthier et verdier membres du conseil General ont obtenu la maJorité des Suffrages : lesquels ont accepté la commission a eux deleguée et promis de S en acquiter Scrupuleusement et avec probité                                                VaSseur

   Beaugar Lainé     G. Petibon           Maire              Beuzelin

Beaugars Le Jeune

f. G. verdier         J. Sortais         J Gautier      hubert

                                                      Regnoust

A Jallon      Tarenne      Caget         Lalouette            L ferre

       J. C. Joubert     fouquet     Pi Chereault           grenade

Rigot                     Roger le Comte                P.r Lequette

                                                                     P.r de la C. »[1]

Saint Hilaire Nogent-le-Rotrou



[1]  A. M. Nogent – le – Rotrou 1 D 2, feuillets 131 verso et 132 recto.