Décembre 1793Le primidi 21 frimaire an II, jour de l’érable sucré  (  mercredi 11 décembre 1793 ) la municipalité de Nogent, dans le cadre des opérations de défense en vue d’un risque prochain d’invasion des brigands "vendéens", envoyait une pétition au district pour coordonner leurs efforts.

 Signalons au passage que dans cette délibération apparaissait pour la première fois le nom révolutionnaire de Nogent : Nogent-le-Républicain ( dans le corps de la pétition ).

« aujourd’hui vingt un Frimaire 2.e année de la république une Et indivisible

En l’assemblée permanente du Conseil general de la Commune de nogent le rotrou

Copie de la petition  Envoyée Cejourd’hui a la administration [ sic ] du district  dont Suit la transcription

Le Conseil General permanent de la commune de nogent le rotrou aux citoyens administrateurs du district de nogent le republicain

Nous vous Exposons que dans les circonstances les plus critiques ou nous nous trouvons, dans un instant ou nous Sommes menacés d’une invasion prochaine de la part des Brigands il Seroit de la Sureté generale de Faire reunir En cette ville toutes les communes de ce district : pour accelerer cette reunion aussi importante, nous vous proposons, Citoyens Si vous le trouvé necessaire et utile a l’interet de la choSe publique Et nous croyons Bon que vous voulussiés Envoyer dans chaque Commune dudit district un commissaire Chargé de pouvoirs pour requerir Et ordonner au nom de la loY Et de la patrie en danger de battre le tocsin, Chacun dans leur commune pour faire reunir Sous vingt quatre heures tout homme en etat de porter les armes Et muni d arme quelconque Soit Fusils, Brocqs, Fourches, Et Faulx Et ordonner a tout Fermier, proprietaire, En un mot a tout ceux qui peuvent recolter Et avoir du grain Ches Eux d’apporter au moins de quoi vivre trois ou quatre jours Chacun dans leur commune respective

Et ledit jour dans laditte assemblée un membre a obServé que dans l instant critique ou nous nous trouvons d’une invasion prochaine des Brigands il etoit urgent de raprocher les autorités Constituées l’une de l’autre

Surquoi le conseil General deliberant arrete que le district Sera invite d’envoyer un de Ses membres à la maison commune, Et que de meme le conseil general de la Commune Enverra deux de Ses membres pour agir de concert dans toutes les operations qui Seront a prendre dans ce moment present.

Hubert   J Sortais     G Petibon   Caget

Rigot                            VaSseur

Pi Chereault                  Maire                  Regnoust     

f. G. verdier              Beaugar Le jeune      Beuzelin

J gautier    Beaugars lainé           Tarenne  J. C. Joubert  

Grenade   Lalouette        Tarenne                Roger le Comte                              

P.re Lequette        

P.r de la C.        

Grenade   

               Tison

                S . g.    »[1]  

nogent le Républicain

    


[1]  A. M. Nogent – le – Rotrou 1 D 2, feuillets 134 verso et 135 recto.