Décembre 1793Le quartidi 4 nivôse an II, jour du soufre ( mercredi 24 décembre 1793 ), la municipalité de Nogent-le- Rotrou commençait par enregistrer la déclaration du citoyen Pierre-Joseph Dugué annonçant qu’il quittait définitivement Nogent pout aller habiter au 51 bis rue Neuve des Capucins à Paris :

 « Aujourd’hui quatre nivos 2.e année de la repub. Un Et ind.

Devant nous maire Et officiers municipaux de la commune de Nogent le rotrou

Est Comparu pierre jean desnoyers notaire public de ce depart. alors resident de cette Commune

Lequel pour Et au nom du cit. pierre joseph dugué cit. Français Et de Son Fondé de pouvoir par acte devant les notaires de Chartres du vingt neuf Frimaire[1] dernier representé en Brevet Et rendu, a declaré quil n’entens plus habiter cette Commune Mais Bien celle de paris rüe Neuve des Capicins, N.° 51 b, Chaussée d’antin de laquelle declaration il a requis acte Et a Signé

Desnoyers

Tison

 S. g . »[2]

  • Puis elle recevait le citoyen Boessy, receveur de l’enregistrement de la commune, qui venait dénoncer la circulation d’un faux assignat de 200# :

 « Et ledit jour quatre nivoS Est comparu le cit. Boessi receveur de l Enregistrement de cette Commune lequel nous a remis un assiGnat Quil Suspect etre  Fault.. ledit assignat de deux cent livres de la CréatioN des 19 juin Et 12 Septembre 1791., Serie C 12.° 31.027 Et nous a donné pour Signes de Fausseté que la premiere ligne contenant les mots assignats de la creatioN des 19 juin Et 12 Septembre 1791 Est malpropre Et malfaite que cette ligne est plus longue de deux lignes que dans les vrais que toutes les autres lignes qui composent l assignat Sont malpropre Et l’Effigie, du ci devant roy non Conforme aux vraies Et que le papier Est gris Et nullement ressemblant au vrai.

Et nous a declaré quil lui avait eté offert pour l Enregistrement par le citoyen Charles Blanchon de la Commune de Brunelle qui Dit l’avoir recu du cit rené Curosse dont il est Endossé.

Et ont lesdits comparant Signé avec nous Et notre   Secretaire 

                                                                          BoessY  Blanchon »[3]

  • Enfin, la municipalité de Nogent-le-Rotrou enregistrait la déclaration du citoyen  Geslain, ancien curé de la commune de Vichère,  par laquelle ce dernier annonçait qu’il était désormais domicilié à Nogent :

« Et ledit jour audit an Est comparu le cit. Geslain Expretre Et curé de la commune de vicheres district de nogent lequel a declaré quil entendoit Fixer Son domicile en cette Commune, rüe Et paroisse S.t hilaire Et consequement jouir de tous les droits de citoyen domicilié de laquelle declaration il a requis acte Eta Signé  

Geslain                                                                       P.re Lequette          

                                                                                      P.r de la C                                    

grenade      VaSseur       Beuzelin                       Beaugas lainè    

                     Maire

         Tison                   Rigot        Tarenne

          s. g.

Pi Chereault          Roger le Comte      J  C. Joubert    

                                                                J Sortais »[4]           



[1] 19 décembre 1793.

[2] A. M. Nogent – le – Rotrou 1 D 2, 138 verso.

[3] A. M. Nogent – le – Rotrou 1 D 2, 138 verso et 139 recto.

[4] A. M. Nogent – le – Rotrou 1 D 2, 139 recto.