Le samedi 13 novembre 1790, la municipalité de Mamers recevait la démission des citoyens Dubois et Jullien Dubois notable respectivement membre du conseil général de la commune et officier municipal.

Puis celle du citoyen Besniard, officier municipal qui était biffée soit qu’il s’agît d’une erreur du secrétaire-greffier ou d’un changement de décision dudit Besniard.

Mamers 21

« [En marge au milieu du feuillet 113 recto:

    154

DémiSsions]

Nous Soussignés Pierre François Julien M.d Tanneur et Louis Fr Dubois M.d orPhevre en cette ville deMamers declarons Par lePrésent nous demettre comme enEffet nous nousdemettons desPlaces denotable et d’officier MuniciPal auX quelles nous avons eté Elus vu que nos etats de Commerce qui nous occuPent continuellement nenous Permettent Pas deProfiter PluslongtemPs de L’honneur. qu’onabien voulu nousaccorder et dont nous Sommes tous deuX très reconnoiSsants envers nos Cocitoyens. Enfoy de quoy nous avons Signés le Présent à Mamers Ce treize novembre mil SePt cent quatrevingt diX.

     dubois             jullien dubois

 

Je Sousigné Jacques Besniard M.d de Bois en cetteville de Mamers declare Par LePrésent medemettre comme en Effet Jeme demets delaPlace d’officier MuniciPal à Laquelle J’ay eté Elu vuque L’etendue de mon Commercequi m’occuPe Journellement ne met [« me »] Permet Pas deProfiter Plus longtemPsde L’honneur qui ma eteFait et dont JeSuis des Plus reconnoiSsants envers mes ComPatriotes ; enfoydequoy, J’ay Signé LePrésent à Mamers Cetreize novembre mil SePt cent quatre vingt dix.φ.»[1]                                                                                

90-11-13 delib 2 vue 1



[1] AD72 1MI 1343 (R129).