Le jeudi 18 novembre 1790, la municipalité de Mamers enregistrait l’élection au poste d’officier municipal du sieur Jallu et demandait aux deux présidents des sections de procéder à un troisième scrutin afin de choisir trois autres officiers municipaux parmi les six candidats ayant réunis le plus de voix après le sieur Jallu : Fleury Hourdel, Bienvenu, Mortier, Dessemallé lainé, Chesnais, Grouaus de Veaux[1].

89-03-09 Doléances

« [En marge au milieu du feuillet 118 recto :

     164

du 18 ᷈9.bre

de M.᷈ r Jallu

comme officier

municipal.

______

N.° il a remercié

____________]

Aujourd’huy dixhuitiémede novembremil SePt cent quatre vingt diX Sur LesePt heures du Soir.

Nous Maire etant assemblé à L’hôtel deville assisté denôtre Secretaire Greffier S.r Renard ancien Greffier deLa MuniciPalité Sont entrés M. M. Jgnard deLa Gombaudiere CommisSaire deS.t Nicolas et Frebourg du Motté Celui deLa Sectioŋ de nôtre Dame Lesquels nous ayant Requis de Recevoir LesdePouillements Particuliers desSections Particuliers des Scrutins [mot en surcharge de « sections »] de l’une et l’autre Section nous ont Présenté Chacun unPaquet Cachetté qu’ils nous ont dit les contenir Pour Par nous enFaire enleur Présence Le dePouillement Recensement général et entirer le Resultat,

Surquoy ouverture Faitte desd. Paquets ayant eté Faitte[sic] enleur Prèsence et en celle de M. M. hardouin Desnos, Carel La Marre, M.r Dubois orPhevre, officiers MuniciPauX qui Se Sont trouvés à Lhôtel deville ; jLen est Resulté que Par LedePouillement Fait à S.t Nicolas jlS’est trouvé dans La Sections trente SiX Votants encelle de nôtre Dame trente deuX cequi comPose entout Soixante huit Surquoy M.r Jallu aeu dans l’une et L’autre Section trente huit VoiX Parconsequent La Majorité absolué et Legitimement Elu officiers MuniciPal.

Ensuittejlest Resulté que M. fleuryhourdel a eudans L’une et L’autre Section trentequatre [nombre en surcharge] Voix ; leS.r Bienvenu Pareil nombrede trente quatre, M.r Mortier orPhevre Vingt quatre, M  dessemallé Lainé Vingttrois, LeS.r Chesnais aubergiste Vingt SiX[2] et LeS.r Gouaux deVeauX Vingt une,

Et Vu queLed. S.r Jallu a eu SeulLaMajorité absolue des Suffrages disonsquenous transPorteront à l’jnstant en L’une et L’autre des Eglises Poury Faire LaProclamation deSon Election, et nous etant transPortés dans L’Eglise denôtre Dame yavons Proclamé Led. S.r Jallu comme officier MuniciPal et transPortésen celle deS.t Nicolas y avons Fait Lamême ProclamationSauf à M. M. Les Présidents deChaque Section à Faire Faire un troisiéme Scrutin pourChoisir trois autresofficiers MuniciPauX Sur les SiX cy dessus denommés qui ont eu Plus de VoiX aPrès Led. S.r Jallu.

Fait et arresté à Lhôtel deville Les Jour an Présence et assistance que dessus qui ont Signés avec et leS.r Renard ancien Greffier MuniciPal.

un mot Rayé nul

                           frebourg                  hardouindesnos

Desageux           Besniard

       Jgnard

                                                                  Renard»[3]           

90-11-18 delib 3 vue 1

90-11-18 delib 3 vue 2

                                                                     



[1] Orthographe non garantie, je reprends celle du procès-verbal.

[2] Logiquement il conviendrait de lire ici vingt-deux et non vingt-six.

[3] AD72 1MI 1343 (R129).