CocardeLe samedi 20 novembre 1790, la municipalité de Mamers enregistrait et proclamait l’élection de 12 notables de la municipalité, les citoyens Juchereau Père M.d, Nibelle exfeudiste, Girard arpenteur, Lanos Pere, François Chereau, La Motte Chirurgien, LeFevre M.d, Balavoine DeveauX Père, Besnier, Rocher Chartier, Duneufbourg Lejeune et Denis Cavalier.

«Cent Vingt un.e

[En marge en haut du feuillet :

  n.° 168

nomination du  12

notables.]

aujourd’huy vingtiéme de novembremil SePt cent quatre vingt diX.

Nous Maire etant assemblé à L’hôtel deville et assisté duS.r Renard ancien Greffier deLaMuniciPalité Sontentrés M M. jgnard de LaGombaudiere CommisSairedela Sectioŋ deS.t Nicolas et  frebourg Dumotté celui delaSectioŋ denôtre Dame ; Lesquels+ [rajout au-dessus : + nous] ayantrequis de Recevoir Les dePouillements Particuliers Particuliers[sic] des deuX Sections nous ont Présentés chacun un Paquet cachetté qu’ils nous ont dit Les Contenir Pour Par nous enFaire enleur Présence LeRecensement généralet ouverture Faitte d’jceuX en Présence de Messieurs Les CommisSaires jls’est trouvé que LePremier renferne unCertifficat deM.r LeGouX Greffier en Chef du Tribunal de District et Président de L’assemblée des Citoyens actifs deLaSectiondenôtre Dame Par Lequeljlatteste quelenombre desVotants deSaSection est de vingt deuX Pour La nomination de douze notables et que Le Second renferme un autre Certifficat ou Liste des Citoyens qui ont eu des voiX  Vingt SiX des Citoyens qui ont eu des Voix[1].

et après Calcul Fait du nombre des Votants des deuX Sections jl S’est trouvé qu’ils montent ensemble et après le Recensement et ledePouillement des Scrutins des deuX Sections Faites enPrésence de M. M. LesCommisSaires jl Resulte que M M juchereau Père M.d aeu vingt cinq  voix[2] en Sa Faveur, Nibelle exfeudiste vingtquatre Girard arPenteur vingt, Lanos Pere diX neuf, François ChereaudiX neuf, La Motte Chirurgien diX neuf, LeFevreM.ddix huit huit, Balavoine DeveauX Père diX et Besnier chacun diX Sept [sic], Rocher Chartier Seize Duneufbourg Lejeune quinze et Denis Cavalier quatorze etque Parconsequent jls ont Acquis [en surcharge de « requis »] LaPLuralité Relative requise Parlesdecrets deL’assembléenationalle, Les autres Citoyens n’ayant eu qu’un nombre deVoiX jnferieur à Celui deshabitants cy desSus denommés Pourquoy disons que LesS.rs habitants qui ont acquis LaPLuralité relative Sont nommés notables Pour Faire les Fonctions Prescrittes Par LeSusd. Decret ordonnons qu’ils Seront à L’jnstant Parnous Proclamés en cette qualité dans Les deuX Eglises de St Nicolas et denôtre Dame enPrésence des Citoyens assemblés

Fait et arrestéà L’hôtel deville Lesjour etanquedessus.

                                           frebourg

 

                                                                       Jgnard»[3]  

90-11-20 delib 1 vue 1

90-11-20 delib 1 vue 2

                                                                             


[1] Même formulation ambigüe que la veille lors du recensement des voix pour l’élection du procureur de la commune. Je pense qu’il convient de lire qu’il y a eu 26 votants dans la section de Saint Nicolas.

La participation pour l’élection des notables retombait assez bas avec 48 votants, alors que la veille l’élection du procureur de la commune mobilisait 87 votants. Ce qui confirme que le poste de procureur de la commune était jugé plus important que les autres.

[2] En fait le seul à obtenir une majorité absolue, mais pour ce scrutin la majorité relative suffisait.

[3] AD72 1MI 1343 (R129).