Canalblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
La Révolution Française à Nogent le Rotrou

2 auteur portrait

La Révolution Française à Nogent le Rotrou
  • Nogent-le-Rotrou et son district durant la Révolution française avec des incursions dans les zones voisines ( Sarthe, Orne, Loir-et-Cher voire Loiret ). L'angle d'attaque des études privilégie les mouvements sociaux et les archives locales et départemental
  • Accueil du blog
  • Créer un blog avec CanalBlog

Le Pére Gérard

Le blog généraliste du
Voir le blog généraliste du "Père Gérard" : le Percheron Kibul.
Archives
24 mai 2017

Le 25 novembre 1790 à Mamers : nomination du Sieur Petithomme comme nouveau secrétaire-greffier de la municipalité.

Le jeudi 25 novembre 1790, la municipalité de Mamers, à la requête de son procureur de la commune, nommait un nouveau secrétaire-greffier, le sieur Jacques Petithomme fils[1], non sans lui confirmer l’adjonction de la fonction de receveur à la précédente.

écriture

«[En marge milieu du feuillet 124 recto :

    n.° 193

nomination duSr

Petit homme Pour Greffier

 et receveur

____________]

et Par Continuation  dePrésent Procés Verbal Le Procureur delaCommune nous ayant declaré qu’il etoit necessaire denommer unSecretaire Greffier et un Receveur et nous ayant Vu LademisSion du Sieur Renard nôtre ancien Secretaire Greffier et Receveur endatte du quinze decemois et nous ayant requis deProceder à Lanomination deces deuX Places

Nous considerant que n’y ayant Point actuellement deRevenu Fixe à Lhotel deville nous Serions dans L’jmPossibilité dedonner des aPPointements a un Receveur dailleurs Peu necessaire après avoir delibéré avons Reunis lad. Place de Receveur àCelle deSecretaire Greffier SaufparLa Suitte anommer un Receveur s’il y a lieu ; et avons ensuitte Procedé à Lanomination d’un nouveau SecretaireGreffier et Receveur ParLavoye du Scrutin et Sur LeDePouillement quenous enavons Fait jl S’est trouvé Vingt SiX Votants Sur Lequel nombre Le S.r jaques Petit homme Praticien a reuni DiXhuit Suffrages et Vu quecest Lagrande Majorité nous L’avons nommé jnstallé et De admis à L’exercice des Fonctions de Secretaire Greffier et Receveur Et [en surcharge] à L’jnstant mandé et Sur LesConclusions denôtre Procureur deLaCommune aParnous eté Requis dePrêter LeSerment de remPlir Fidellement Ses Fonctions D’estre Fidelle à Lanation à LaLoy et au Roy et requis à L’jnstant denous donner une Caution Suffisante Mais dont LaSomme neSera Fixée queSuivant les Circonstances qui Ladetermineront dansLa Suitte jlnous a offert LeS.r Julien Petithomme Père, negociant et officier MuniciPal Présent quenous avons Requis dedeclarer s’il consent Servir de Caution aud. jacques Petithomme Fils et d’aPrésSon Consentement qu’il aSigné L’avons Recu et admis comme Caution dud. S.r jacques Petithomme Fils cequ’ils ont Signés encetendroit

                                                       PetithommeFils

Petithomme Pere»[2]   

90-11-25 delib 2 vue 1

90-11-25 delib 2 vue 2



[1] Il s’agissait, sans peu de doutes, du fils du sieur Julien Petithomme père, officier municipal, qui d’ailleurs se portait caution pour la fonction de receveur de la municipalité.

Remarquons que sa signature et sa calligraphie étaient extrêmement soignées.

[2] AD72 1MI 1343 (R129).

Commentaires