Le jeudi 25 novembre 1790, la municipalité de Mamers nommait les sieurs Nibelle et Mortier comme commissaires aux fins de vérifier les comptes du sieur François Hardouin, receveur de la fabrique, et celui du sieur Renard ancien secrétaire-greffier-receveur de la municipalité.

Main de greffier«[En marge milieu du feuillet 124 verso :

    n.° 174[1]

Com.rs nommés

P.r l’Examen du

Compte du cid.t S.re

En qualité de Receveur

____________]

et Par Continuation LeProcureurdeLaCommune nous ayant requis de nommer deuX CommisSaires Pour Examiner et Verifier LesComPtesduS.r François hardouin M.d PourLa gestion qu’il a Faitte comme Marguillier des Revenus dela Fabrique avons nommé M M Nibelle et Mortier orPhevre Commissaires Pour Faire lexamen et La Verification dud. ComPte requis enoutre Parle Procureur de LaCommune de nommer aussi desCommïsSaires pourExaminer et Verifier LeCompteduS.r Renard nôtreancien Tresorier Receveur avons nommés Lesd. S.rs Nibelle etMoriter qui nous ont declarés consentir Leur et accePterlesd. CommisSions et nous en+faire un ComPte [rajout en fin de § : + Faire le Raport] LePlutôtPossible et ont Signés.

trois mots rayés nuls.     Nibelle      Mortier

 

Fait etarresté en L’hôtel devilleen L’assemblée duConseil général Sur LesConclusionsduProcureurdeLa Commune en assistance duS.r Renard nôtreancien Greffier Les dits Jour et an que dessus.

           granger                     Besniard  petithomme

J. Guitrel       desSemalle       Cɧesnais   fleury     Mortier

           LeMarieux       [signature non déchiffrée][2]   Bremont     Abot

            Montɧulé

     Peuvret      chartier       Deneufbourg lejeun [dernier terme peu assuré]

                juchereau                  chereau         DLanos

               jacques Rocher      Le févre      Le comte

                                                    Nibelle      Le proust Desageux  

                     Chartier                                     Renard

                p.r dela Com.»[3]     

90-11-25 delib 3 vue 1

   


[1] Nous reprenons la numérotation exacte après deux numéros fautifs (les 192 et 193).

[2]

90-11-25 delib 3 signature inconnue

 

 

 

 

 

 

[3] AD72 1MI 1343 (R129).