Le mardi 14 décembre 1790, comme la municipalité de Mamers recevait les bouchers, hôtes et cabaretiers venus faire leur soumission au paiement des droits d’aide à la condition que ce fut en d’autres mains que celles des employés de la Régie. Malgré les tentatives de leur faire revenir sur cette décision, ceux-ci persistaient.

« aujourd’huiquatorze decembre mil SePt Cent quatre vingt diX devant nous Maire Sonts [sic] ComParus adiX heures dumatin tant Bouchers qu’hôtes et Cabarettiers venus dans L’intention de faire Leurs SoumiSsions quils nous Lavoient ProPosé dimanche dernier dePayer Leurs droits dûb et arrierés jusqu’au 22 juillet 1789 entout autres mains qu’en Celles des employés même en Celles dudistrict oudela municiPalité Consentant dePayer entre Les mains du district oudela municiPalité Si   on leleur Permettoit nous Requerant denvoyer Leurs declarations et SoumiSsions audePartement, mais Ne Setant Pas trouvé en nombre Suffisant ils nous onts [sic] Requis defaire avertir Par notre tambour tous CeuX deleurs etats qui etoient absents Pour deuX heures aPrès midCeque nous Leurs avons. accordès et adeuX heures aPrès midy ils Se Sonts [sic] tous RaSsemblés alhotel deville ouils nous onts [sic] declarès estre dans L’intention dePayer Les droits Cy deSsous denommès dans un Bref delai Sans PaSser declaration ny SoumiSsion nous après les avoir exorthé [mot en surcharge] jusqua SiX heures aSatisfaire alesPrit desdecrets Voyant quils Persistoient aleur declaration dePayer dans un Bref delai Leur avons dit et declaréque nous alions endreSser notre Procés verbal et quils navoient qua Ce Retirer

fait et arresté aLhotel deville Les jour et an que deSsus en aSsistance de notre Secretaire Greffier      

                      Le proust Desageux 

                                  Maire

                       Petithommefils              

                         Scre  Gffer»[1]

90-12-14 delib 1 vue 1



[1] AD72 1MI 1343 (R129), feuillet 130 verso.