Le mercredi 12 janvier 1791, la municipalité de Mamers tenait deux délibérations.

Au cours de la seconde d’entre-elles, la municipalité, en conformité avec son arrêté du 9 janvier précédent (voir ici), convoquait les propriétaires de la rue Notre-Dame où devaient être effectués des travaux de rénovation de la rue et les voituriers de la ville. Les premiers ayant choisis que le transport de pierres nécessaires à ces réparations fut effectué par les voituriers de la ville, la municipalité procédait immédiatement à l’adjudication des charrois auprès des voituriers. Les nommés Jean et Jacques Leguay raflaient le tout[1].

Mamers place gué Galerne

«Cent trente neuf.e 

[En marge en-haut du feuillet  :

  198

Travaux Pub.]

aujourd’huy douze Janvier Mil SePt cents[sic]quattre vingt onze Le Bureau Municipal assemblé à l`hotel de la commune en la Manière accoutumée ;

Leprocureur dela commune, [signe non déchiffré][2] a remontré, qu`en vertu de la Délibération, du conseil Général de la Commune du neuf de ce mois, les proprietaires dela Rue Notre dame, et les voituriers de la ville avoient été invités de Se trouver ce Jourd’huy neufheures du Matin, àu dit hôtel de la commune, Pour les premiers pour déclarer, S’ils pferent, que la pierre, qu’il convient de charroyer pour encaisser, les mauvais endroits de la ditte Rue N. D. Soit amené + [rajout en marge : +par les voituriers ], par une ajudication [sic]faitte aurabais Sur les Encheres, des dits voituriers, et dont le prix Sera Supporté par les dits proprietaires, ou à la toise, ou S’ils pferent, en faire  les approches eux-mêmes et àleurs frais, et ont

Nous Maire et officiers municipaux, avons àlinstant propôsé La Matiere mise en délibération, et recueilly les voyes, et attendu que La grande Majorité, des proprietaires assemblés, aèté d’avis, que les dits charrois fussent faits par une adjudication aux Rabais, par celuy des voituriers qui aûra proposé L`enchère la plus Bâsse ; lequel avons à l’instant procédé à la ditte adjudication ; le charroy, des pierres, qui Sont à haûte et clair, a été accepté et proposé par Jean Leguaypère à Sept francs[3] latoise, pour La charger, l’amener, et la décharger aux dépôts qui Seront indiqués.- par thomas frénaye, à Six livres dix huit Sols, par Michel Châroux[4], à Six livres quinze Sols, par Jean legay à Six livres treize Sols. Par thomas x[ rajout eu dessus : frénaye] à Six livres douze. par Jean Leguay à Six livres onze Sols. par thomas frénaye à Six Livres dix.- par pierre canu, à Six francs, par Jean Leguay à cinq livres 19° - par thomas frénaye, à cinq livres 18.S. par Jean Leguay à cinq livres 17.Spar pierre canu à 5# 16.S par Jean Leguay à 5# 15.s par Jean Sillé à 5# 14.S par thomas frenaye à 5# 13. par louis Boussicault à 5# 12.S par Jean Leguay à 5# 11.S par pierre canu à 5# 10.S par Jean Leguay à 5# 9.S- et à 5# par le dit Jean Leguay.- à qui est resté ladjudication

nous avons ensuitte prodédé à l’adjudication du charroy, de la pierre, qui est Sur le chemin du ggalerne ;- et par Jean Sillé, le charroy de latoise a été fixé à 6# 10.Spar pierre canu à 6# par Jean Leguay à 5# 19.Spar pierre canu à 5# 18 par thomas frénaye à 5# 15.S par Jacques Leguay à 5# 12.Spar pierre canu à 5# 10.Spar thomas frénayé à 5# 10.S par Jacques Leguay à 5#.- prix auquel ils luya été adjugé.-

Nous avons ensuitte procédé à ladjudication du charroy delapierre, qui est [mot non déchiffré][5] La guillothrie, la prémiere Enchere en a été portée par Jacques Leguay à 8# - par Louis Boussicault à 7# 10.Spar thomas frénaye à 7.# - par Louis Boussicault à 6# 10.S par Jacques Leguay à 6# 12.S par louis par louis Boussicault à 6# 10.Spar thomas frénaye à 6# 5.Spar

0 Zigouigoui Petithomme fils

 

Par [sic] louis boussicault à 6# 1.S par Jean Sillé à 6#- par chanroux, à 5# 15.Spar Jacques Leguay à 5# 12.S- par Michel chanroux à 5#10.Spar Jacques Leguay à 5# 9.Spar Michel chanroux à 5# 8.Spar Jacques Leguay à 5# 7.S-  par Michel chanroux, à 5# 5.Spar Jacques Leguay à 5# 4.S- par Michel chanroux à 5# - par Jacques Leguay à 4# 19.Spar Michel chanroux à 4# 18.Spar Jacques Leguay à 4# 17.S

prix qui a été arrèté pour le charroy ;

àla Charge Par les adjudicataires d’amener chaycuns [sic], au moins deux ou trois toises de pierre, avant Dimanche prochain.-

Lectures faitte des dites adjudications, les # [rajout en fin de § : # proprietaires et les,] adjudicataires ont Signé, à l’exeption de ceux qui ont déclaré ne Sçavoir Signer ;                               Malé

Monthulé       Caigné           La meriquin    Jacques Le Comte

Jean Granger             J droüin fis                     Chauvin      legfils

fleury                      Chartier

                           p.r dela com.e

 

fait et arrèté, à lhôtel deville Les Jour et an que dessus,----

    une râture, et deux renvoys approuvés,

                                                                       Le proust Desageux                

                                                                                                Maire

  Chartier        Fleury                                             Petihomme fils

                                                                                  Scre Gffe»[6]

 

0 Chartier proc de la commune

0 Le proust Desageux Maire signature

0 Petithomme fils signature Mamers

 

 

 

                                                  

91-01-12 delib 2 vue 1

91-01-12 delib 2 vue 2



[1] Il est possible qu’ils ne fassent qu’une seule et même personne nommée Jean ou Jacques dans le procès-verbal.

[2]

91-01-12 delib 2 détail 1

 

 

 

 

 

[3] L’utilisation du mot « franc » à cette date ne laisse pas de surprendre, comprendre 7 livres.

[4] Chanroux.

[5]

91-01-12 delib 2 détail 2

 

 

 

 

[6] AD72 1MI 1343 (R129).