3. La convention girondine ( 4 ).

3.3. La première coalition. :

Il est probable que ces annexions ( voir l’article précédent « guerre épais (10) » : http://www.nogentrev.fr/archives/2017/05/26/35288371.html  ) jouent un rôle aussi important que l'exécution du roi dans l'émergence de la première coalition. Pour la Grande Bretagne, la présence française en Belgique constitue une menace, elle se prépare à la guerre.

 

Guère épais 11 capitulation d'anvers

 

L’exécution du roi fit basculer le Royaume-Uni dans les préparatifs de guerre déjà en germe depuis le mois de novembre1792 ( en fait depuis la prise d’Anvers le 30 novembre ). A l’annonce de la décapitation du citoyen Capet la cours d’Angleterre prenait le deuil et renvoyait l’ambassadeur de France ( avec lequel d’ailleurs toute relation était suspendue depuis le 10 août ).

 

Guère épais 11 image 1

 

Le 1° février 1793, la Convention, sur proposition de Brissot, déclare la guerre au Royaume Uni ainsi qu'à son allié la Hollande[1]. Le Royaume-Uni s'allie à la Russie le 25 mars 1793, à la Sardaigne le 25 avril, à Naples le 12 juillet ainsi que durant le même mois à la Prusse et à l'Autriche.

 

Guère épais 11 Pitt s'adresse aux communes

 

Contre l’Espagne, la Convention vota, sur rapport de Barère[2], la guerre par acclamation le 7 mars 1793.

 

Guère épais 11 Barère



[1] Une partie notable des Conventionnels voyait dans la guerre contre la Hollande un moyen de faire main-basse sur la banque d’Amsterdam.

[2] Qui optimiste déclarait à cette occasion : « Un ennemi de plus pour la France n’est qu’un triomphe de plus pour la liberté. »