JJ Hublin"Faut-il réécrire les débuts de l’histoire de l’Homme ?"

C'est la question à laquelle répondait Nicolas Martin, dans la méthode scientifique du mercredi 21 juin 2017, suite à l'annonce de la découverte des restes humains moderne de Jebel Irhoud.Et pour réécrire cette histoire, nos narrateurs du jour sont Jean-Jacques Hublin, l’homme derrière Jebel Irhoud, titulaire de la chaire de paléoanthropologie au Collège de France et professeur au Max Planck Institute for Evolutionary Anthropology de Leipzig et Catherine Hänni, paléo-généticienne CNRS au sein de PALGENE, la plateforme nationale de paléogénétique rattachée au laboratoire d’écologie alpine de l’Université de Grenoble.