Comme tous les décadis de l'année, ce 20 prairial de l'an 226 est dédié à un outil aujourd'hui il s'agit de la fourche. La fête civique célébrée en ce 26° décadi de l'année était consacrée à la piété filiale :

Que la Piété filiale

Soit toujours en activité ;

Reconnoissons sans intervalle

Les droits de la paternité.

Qu'après l'amour de la Patrie,

Ceux de qui nous tenons la vie,

Aient l'hommage de notre coeur ;

Soyons l'appui de leur vieillesse,

Et que toujours notre tendresse

Leur fasse sentir le bonheur.

Fourche 1

20 prairial chant de Sylvain Maréchal

20 prairial allégorie