Le 26 septembre 1789 à Bonnétable.

Le samedi 26 septembre 1789, le comité provisoire de la ville de Bonnétable prenait une ordonnance afin de déplacer le marché au beurre et autres denrées puis dans un second temps il fixait des mesures de police dudit marché visant à lutter contre l’accaparement.

89-09-26 à Bonnétable

« [ En marge à gauche en haut du feuillet 10 verso :

26. 7.bre.

1789

Ordonnance de

Police au Sujet

Des marchés.]

Et Le vinGt Six  Septembre audit aN

Les membres du Comité aSsemblés en La manière accoutumée ont decidé après les observations  des CitoYens que le marché qui tenait pour le Beurre, Fruits, Volailles, FromaGes, Gibier &c.a depuis la maisoN de M. Garnier, Jusqu’à celle du Lyon d’or etait adsolument mal placé, puisqu’il etait impossible tant aux acheteurs qu’aux vendeurs de Se procurer une Liberté Convenable, vû le peu d’espace de terrin, que le dit marché Serait transferé de ce lieu incommode dans la rue de St Nicolas a partir de la Chapelle Jusqu’au Grenier a Sel, que les vendeurs S’y Placeraient Sur deux ranGs ; afin que le milieu de la dite rue ou la Chaussée Soit entierement Libre, pour le passaGe des chevaux et des voitures qui Se rendent à la halle aux grains

Arrêté èGalement que Les marchands étranGers, ceux de cette ville & Les BourGeois ne pourront Sous quelque pretexte que ce Soit acheter aucune espece de denrées hors le marché cy dessus établi, Sous les peines promulGuées par Les anciennes ordonnances ; deffense èGalement seront faites a tous domiciliers de prêter Soit directement leur habitatioN à qui que ce Soit, pour Faciliter l’accaparement

11

des denrées qui doivent Se rendre directement au d. marché ; et ce ègalement Sous les peines de droit contre les Contrévenants, attendu que nous avons Cru juste de decrêter que la Concurrence entre les Citoyens et les marchands étrangers était neceSsaire pour le bien public, Jusqu’à ce que des ordres Supérieurs ou l experience nous ayent prouvé Le Contraire. Fait et arreté Les dits Jour et an.

            Provost                                      le porquier

          h.ri Le Clerc                                     Edme Villain

          Le Clerc                    Le More    Gouet

     Le Tourneur fils ainê

                Théophile Le Clerc

               Secretaire »[1]

 



[1] AD 72, 1 MI 1343 ( R 222 ).