Le 12 octobre 1789 à Mamers.

Le  lundi 12 octobre 1789, le comité de sureté de Mamers soumettait, dans une première délibération, les dragons détachés dans la ville à des patrouilles de nuit afin de soulager la garde nationale de la ville. Dans les deux brèves délibérations suivantes, la comité arrêtait de faire exécuter des remboursements de frais engagés pour la sureté de la ville.

Dans une dernière délibération, le comité prenait connaissance d’une lettre écrite par le Sieur Frébourg, colonel de la garde nationale de la ville, dénonçant le refus d’effectuer leur service par un tiers de la garde nationale convoquée la veille. Le comité décidait de se réunir le lendemain avec le comité militaire de la garde nationale pour prendre les mesures adéquates. Vu la teneur de la toute première délibération tenue ce mardi, il est possible que le comité de sureté de Mamers fut déjà au courant de ces événements.

89-10-12 à Mamers

« 30.e

[ en marge gauche en haut du feuillet 30 recto :

N.° 256.

Pour la Patrouille

des DraGons ]

Aujourd’huY  DouZieme [ rajout en fin de délibération : # douziéme ./. ] d’octobre mil Sept cent quatre vingt neuf.

Le Comité de Sureté de La ville de Mamers assemblé a arresté que pour SoulaGer La Garde nationale de Mamers et Rendre utile d’ailleurs Ledit detachement de Dragons qui a eté envoYé dans Cette ville pour la Sureté des Citoyens que les Dragons monteront La garde tous les jours au nombre  que tous les Jours depuis Le premier octobre Jusqu’au premier Mars ; trois Dragons partiront à cinq heures du Soir et Feront patrouille Jusqu’à dix heures, qu’alors Ils Se rendront à L’auberge du RoY D’Espagne qui leur Servira de Corps de Garde Et que depuis Le premier Mars Jusqu’au premier octobre Si les DraGons Sont encore à Mamers Ils Feront aussi patrouille depuis Sept heures du Soir Jusqu’à diX SauF en cas de besoin et dans Les Cas Extraordinaires a demander Leur Concours

[ en marge gauche au milieu du feuillet 30 recto :

N.° 257.

Payement de Poudre

à Canon  ]

Arresté encore que M. hardouin desnos Sera payés de la Somme de quatre Vingt diX Livres diX Sols qui lui est due pour Le prix de  Cinquante Livres de poudre à Canon qui a achepté au nom de La ville pour L’ambalaGe et depot de cette poudre.

[ en marge gauche vers le bas du feuillet 30 recto :

N.° 258.

Payement de 8#. 6d.

a Firbas  ]

Arresté aussi que La Somme de huit Livres SiX deniers Sera payé au S.r Phirbas Maréchal de Logis, des deta DraGons en detachement  à Mamers pour Les deboursés qu’ont Fait trois de ces Dragons envoYés à Remalard pour L execution des ordres du dit Comité.

Et Sur une Lettre Escrite par M. de Frébourg Sous Colonel de la Garde nationalle de Mamers Lettre qui dattée de ce jour annonce que le tiers a peu prés de La Garde Commandée hier au Soir se retira Sans vouloir Faire le Service Le Comité a Jugé que ce dèlit Etoit mixte et qu’il devoit estre Jugé par Les deux Comités reunis  C’est pourquoY Il a eté arresté que M. M. Les Membres du Comité Militaire Seront Invités à Se trouver demain trois heures après midY a L’hôtel de ville pour y prendre connoissance ConJointement avec Le Comité de Sureté du delit Militaire denoncé

Fait Et arresté audit hôtel de ville Les jour et an que dessus.

onZe mots rayés comme nuls ./. 

        Petithomme père   Duprey    Desajeu    Lair

       dubois    Guibrel L’ainé      Hardoüin desnos

       P Chauvin       Paris      Bouteveille

                                                         Maignée

                                                            maire »[1]                             



[1] AD72 1MI 1343 ( R 130) – 110 AC 9,11,12 et 13.