Je ne peux pas me retenir de vous faire partager la bourde très intéressante commisse par le sieur Tison, secrétaire de la municipalité de Nogent-le-Rotrou, qui, le 22 février 1794/ 4 ventôse an II, en parlant du conventionnel Bentabole représentant du peuple en mission le qualifie de REPENTANT DU PEUPLE ( voir la transcription ci dessous et la photo ).

Repentant du peuple

«[…]
Ensuite le cit. lequette agent national Pres cette commune à dePosé Sur le Bureau un arreté du Repentant du peuple [ sic !!! ] Envoyé Par la convention nationale dans les dePartements d’Eure & loir & de l’orne. En datte du 24 Pluviose dernier Portant quil Sera remis Par le receveur du district de cette Commune une Somme de quinze livres a la disposition de la municiPalité de cette commune Pour Fins & motifs Etablis dans ledit arreté & a requis la consignation Sur le registre
 
Suit la transcriPtion dudit arreté.
 
le Representant du Peuple Envoyé Par la convention nationale dans les dePartements d’Eure & loir & de l’orne
Considerant quil Existe dans la Commune le Republicain cidevant le Rotrou, une quantité considérable de citoyens indiGents & infirmes ou qui Par leur age Sont hors d’etat de travailler
Considerant que les loix qui accordent des Secours aux citoyens qui Se trouvent dans cette Position ne Sont Pas Executees a leur Egard.
 
Arrete quil Sera remis Par le Receveur du district de noGent le republicain a la disPosition de la municipalité de cette Commune la Somme de quinse mille livres Pour etre EmPloyée Sous la Surveillance de ladministration du district, a donner aux Citoyens indigents & incaPables Par leur age ou leur infirmité de travailler les Secours que les loix leur accordent : Pour coPie CoPie [sic] conforme Signé Bentabole : Pour CoPie conforme Signé Signé [sic] Fauveau S.r du district.
 
a la Suitte dudit arreté ledit agent nationale a Remis Sur le Bureau un Second arreté rendú le meme Jour & par le meme Representant dont Suit la transcriPtion.
 
[…] »