Registre février 1794

Le 25 pluviôse an II jour du lièvre ( jeudi 13 février 1794 ), un citoyen résidant à Paris, mais qui devait être présent depuis un temps certain à Nogent,  venait réclamer, devant le conseil général, contre son imposition foncière en diminution.

« aujourd’hui vingt cinq pluviose an 2.ede la republique une & indivisible

Devant nous officiers municiPaux de la Commune de noGent le republicain

Est ComParu le cit. Jean Baptiste antoine augustin artaud demeurant a Paris, rue des deux Boulles, Section du museeum

Lequel nous a declaré quil n’est venu en notre Commune que Pour aFFaires Personnelles & Sollicite notamment la reduction de Ses imPositions Foncieres, qu’il n’entend Par Conséquent + [rajout en marge : +par aucun laps de tems] ne Pas Y acquerir domicile, mais conserver Celui qu’il à a Paris ou il Se propose de retournër des que les aFfaires qui l’ont aPpellé a noGent Seront términées. dont acte   

J C Joubert            hubert              Artaud        Beaugas lainé

  Tison                   

  S. g.»[1]

Lièvre 1



[1] A. M. Nogent – le Rotrou, D2 feuillets 175 verso et 176 recto.