Le samedi 28 février 1789,  le procureur du roiannonçait à la municipalité de Mamers queLe Balleur, avocat au parlement et notaire à Mamers, préparait une gravure en hommage à Necker. Cette initiative pouvait être le fait de la popularité extrêmement forte du ministre de finances dans ces années 1788-1789. C’était peut-être aussi un moyen de flatter ledit ministre au moment où tant la ville que le district tentaient d’obtenir une députation directe du Saosnois indépendante du Maine aux Etats-Généraux et écrivaient à Necker dans l’espoir d’obtenir son soutien.

89-02-28jpg

La municipalité de Mamers approuva avec enthousiasme le projet de Le Balleur :

«[ en marge gauche, verso du feuillet 9 :

N° 6 L.]

Aujourd’huy vingt huit fevrier Mil Sept cent quatre vingt neuf a L hotel de ville

Devant nous Maire et autres officiers Municipaux de la ville de Mamers

Est Comparu Le procureur du RoY Lequel a dit :

Messieurs, Maitre Le Balleur avocat en parlement, un des notaires de Cette ville, ne Consultant que Ses propres Sentiments, prepare un monument de la Reconnaissance de tous les françois.

nous avons vu Le projet d’une gravure qu’il a Communiqué au Corps Municipal, projet partagé En Cinq Colones, qui par leur Raport Mutuel et necessaire Reunissent Sous un même point de vüe L’Equité, vertu dominante de notre auGuste Monarque Et Les grands avantages qui doivent En decouler

Dix.e

[ En marge, recto du feuillet 10 :

Dedicace d’une Gravure

à MrNecker ]

Sur la nation. L’Esprit de L’autheur a bien Servy Son Cœur. Il ne pouvoit tracer Son plan tel qu’il L’avoit Conçu, qu’il ne fit Entrer La distribution des recompenses que L’Equité puissante doit au vrai merite :

particularisant Ses Idées Et En En faisant une Juste application, Maitre Le Balleur place au bas de la gravure projettée, le buste du Ministre citoyen qui a Si bien merité de La nation. La France de bout a Costé du Buste de L’Immortel  Necker, lui ceint Le front d’une triple couronne Civique. au pié d’Estal pend un Ecusson dont le Champ Est rempli par trois couronnes de chesnes qui Se Surmontent.

tel Est Messieur, Le projet de la gravure Inventée par M.e Le Balleur.

Partageant avec tous les Cœurs françois les mouvemens d’une généreuse Sensibilité, que ne pouvons-nous, Messieurs, leur  Communiquer notre desir de voir que la nation assemblée Sollicite de Son auguste chef, le droit pour Monsieur Necker de Joindre a Ses armes, trois couronnes Civiques. Est-il Recompense plus digne d’un grand Ministre qui Seconde Si bien Les Intentions d’un bon roy ?

L’objet de la gravure annoncée Et la Manière dont Le projet Est conçu, En garantissent Sans doute Le Succes ; Cependant Maître Le Balleur demande L’adhesion du corps Municipal.

C’est pourquoy nous Requerons qu’il nous Soit donné acte de la presentation que nous vous faisons, Messieur, de ce projet de gravûre ; qu’en adherant a Son Loüable autheur, le corps municipal luy depute deuX de Ses membres, pour luy faire des Remercimens Si Justement merité Et qu’une Expedition de votre deliberation Et de nos presentes  conclusions luy Soit remise./.    Caillard

                                                          prdu RoY

Le corps municipal de Mamers capitale du Sonnois qui a sous les yeuX le projet d’une gravure en L’honneur de Monseigneur le directeur general des finances ne peut que Se reunir au Procureur du RoY pour donner a Me Le Balleur  qui en est L’autheur les eloges qu il a si justement merités l objet de cette Gravure et la la [ sic ] forme ingenieuse qui la caracterise en assurent d avance le Succes mais puisque M.e Le Balleur veut bien partager avec ses concitoyens du tiers etat L’honneur d’un ouvrage qui retrace a la nation françoise une des vertus dominantes de son auguste souverain en indiquant le tribut de reconnoissance quelle doit au ministre cytoien qu il honore de sa confiance.

Les oFFiciers MunicipauX ont arresté que Monseigneur le directeur general des finances sera tres humblement supplié d’aggrées en Leurs noms # [ rajout en fin de délibération : # et en celui du Tiers Etat du Pays du Sonnois ] la dedicace de cette gravure, et les vœu Hardens qu ils forment pour que sa majesté daigne ajouter auX armes d’un ministre qui a si bien merité de la nation les trois couronnes civiques la seule recompense digne de lui.

Arresté au surplus qu’une expedition de la présente signée des oFFiciers municipauX sera remiSe a Me Le Balleur , qu il lui sera deputé deuX d entr’euX pour le complimenter et  le prier de remettre a L hotel de ville une des Epreuves de sa gravure pour y etre  conservée, comme un monument de ses  talents et de leur reconnoissance

Fait et arrêté à Lhotel de Ville les dits jour et an ./.

Malé   Viellajeus   Treboil

                                        Maignée

                                        maire »[1]

Ce souhait, de la municipalité de Mamers, fut repris dans le cahier du Tiers-Etat de la ville de Mamers et du baillage ainsi que dans celui de la sénéchaussée du Maine où on lit : « […] il ne reste plus à la province qu’un seul vœu à formuler, celui d’offrir à M. Necker, trois couronnes civiques, que Sa Majesté serait suppliée de faire ajouter à ses armes »[2].

Cette gravure fut présentée à Necker le 25 avril 1789[3].

89-02-28 gravure à Necker1


[1] AD 72 1MI 1343 ( R 129 ).

[2] Gabriel, FLEURY. Le ville et le district de Mamers durant la Révolution ( 1789-1804 ). Mamers : imprimerie Fleury, 1901.

[3] Voir l’article paru le 1er juin 1789 dans Les Affiches du Maine.