Le 21 ventôse an II ( mardi 11 mars 1794 ) la municipalité de Nogent-le-Républicain tenait trois délibérations. Au cours de la première elle recevait à nouveau le serment d’ex-religieuses domiciliées à Nogent.

« Aujourd’hui vingt unieme VentoSe an deuX de la RePublique Française une & indivisible

En L’asSemblée permanente du Conseil Général de La Commune de nogent Se Sont Présentés en la maison Commune de nogent Les Citoyennes marie LouiSe Richardeau eX sœur hosPitaliere de la Ferté et  Bernard [sic] et de Présent domiciliée en Cette Commune  Charlotte Clément, FrançoiSe Brault, marie LouiSe Potier, toutes trois Ci devant sœurs de Cœur [sic] de La Ci devant Communauté des ursélines [sic] Elisabeth dubois ; Charlotte Cormier, Madeleine Gouhier, marie LouiSe FauSSe [ lecture peu assurée], Jeanne HeurtebiSe, Clotide PreVote, Jeanne Bachelot Ces SePt dernieres # [ rajout en fin de délibération : # Ci devant sœur ConverSes ] de La même Communauté et tous de Present domiciliées en Cette Commune

Lesquels ont Dit Quelles se Presentoient en Cette maison Commune auX Fins de Prêter Le serment ordonné Par La Loi du quatorZe aouSt 1792 et Rappelé Par Celle du 9 nivoSe dernier.

& au même instant elles ont Prêté Le serment d’être Fidelles à la nation de maintenir de tous Leurs pouvoirs La Liberté L’egalité L’unité & indivisibilité de la Republique de Laquelle Prestation de serment elle a [ sic] de nous Requis acte

 Marie Clement     Francoisé brault    Marie Pottier

Marie Louise Richardeau, Marie cormier

Jeanne Bachelot     elisabeth dubois

Jeanne HeurtebiSe   Marie Louise Lasse [ sic ]  

Magdeleine gouhier    S Sortais

Clotide Prevote    P.re Lequette

                            Ag.t nl de la C

[…]»[1]

94-03-11 Ursulines de Nogent

  • Au cours de sa seconde délibération la municipalité de Nogent attribuait un certificat de civisme au citoyen Parseval ex-chanoine de la collégiale St Jean de Nogent.

«[…]

Et ledit Jour dans laditte aSsemblée Est ComParu le citoyen Parseval Expretre, chanoine & cheffecier [chevécier] de la cidevant Collégialle se S.t Jean de cette Commune

Lequel a invité le conseil general a peSer dans Sa Sagesse Sil lui accorderoit ou ReFuseroit un Certificat de civisme

Le conseil general deliberant arrete quil Sera accordé un certificat de civisme audit citoyen ParSeval dont acte

 […]»[2]

  • Enfin pour la dernière délibération de ce jour, la municipalité de Nogent accordait asile à trois citoyennes d’Angers et de Cholet fuyant les zones insurgées.

«[…]

En ce moment Sont comParües les citoyennes victoire menard Femme rouSseau & Sa fille refugiée d’ angers & domiciliées de cholet dept de maine & loir [sic] & la cit.e Catherine veuve guy du meme endroit,

Lesquelles ont dit quen conformité de l’arreté des RePresentans du Peuples elles S’eloignoient des payx voisins & occupés Par les Ennemis de notre liberté & demandoient azile & refuge dans cette commune

Le conseil général admirant le genereux devoument [sic] des dites citoyennes En Sacrifiant leur Fortune & proprieté pour la defense de la Republique leur accorde azile & protection & les voit avec plaisir augmenter le nombres [sic] des amis de la liberté & de l Egalité de cette commune : dont acte     

                                                        VaSseur    hubert        A Jallon

      Beaugas lainé                            Maire             Lalouette

      J C Joubert        L ferré      BeuZelin

                             PreLequette

                             Ag nl de la c

                                  

                                      Tison

                                       Sre»[3]

94-03-11 cholet bataille


[1] Archives municipales de Nogent, C2, feuillet 198 verso.

[2] Archives municipales de Nogent, C2, feuillet 199 recto.

[3] Archives municipales de Nogent, C2, feuillet 199 recto.