89-08-04 Dragon de Mamers

Le mardi 4 août 1789, sur la demande du maire de la ville, le sieur Maignée, le comité de sûreté de Mamers s’inquiétait du départ prochain du détachement de onze dragons en garnison  à Mamers. Il décidait d’envoyer Pelisson de Gennes, lieutenant général de police et bailli, au Mans auprès des officiers du régiment de Chartres, auquel appartenait ledit détachement, pour plaider leur maintien à Mamers au nom de l’ordre public :

« 3.°

[ En marge à gauche vers le bas du feuillet 3 recto :

209

Pour conserver Le

Detachement de

Dragons ]

aujourdhuy quatre Aoust mil Sept Cent quatre Vingt neuf Sur les Six heures du Soir

aSSemblée Extraordinaire Du Comité municipal a Eté tenu Et ou Mr maignée maire de ville a representé qu il Venoit D estre Informé + [ pas de rajout ] que Les onze Dragons qui Sont ici En garnison Et qui Desirent Y rester jusqu après Les Recoltes Viennent De recevoir Dans L Instant Des ordres de Leur Commandant De Se rendre Demain matin En la ville Du mans ou Le Regiment En tier Est En garnison, Et Sans Scavoir la Raison pour Laquelle on les Rappelle a Leur Corps, mais Comme Ce rappel paroit  prejxDiciable aux Interets De lad Ville De mamers, Vu que ces Dragons ont Etes d’une grande Utilité pour maintenir Le Bon ordre Dans La Ville, Et qu ils Se Sont Comportés avec Intelligence Et Bravoure Dans toutes Les occasions qui Se Sont presantées a Raison De La Sureté, Il paroist InterreSSant Dans [ mots, deux ou trois, non déchiffrés ] pour Le Bien public De S adresser a Monsieur Le Comte De Valence Colonel De Leur Regiment [mot rayé non dechiffré ] Et De le prier, De Les LaiSSer Continuer Leur Service En notre Ville ainsY quils ont Fait Jusqua present aYant Besoin d, EuX plus que jamais, pourquoy mondit Sieur maignée Demande que Messieurs du Comité qui Sont ici presents ayant a Deliberer Sur Sa Representation Et a Donner Leur a Vis Sur La manière de faire par Venir au plustost un Suplique a monsieur Le Comte De Valence pour obtenir De Luy ce que Desire ; Le Comité Et Le general Des Habitans

Surquoy La matiere mise en deliberation a Eté arresté D une Commune Voix, que Monsieur PeliSSon De Gennes Bailly Du Sonnois Et Lieutenant General De police Seroit Invité, a faire Le Voyage Du mans Le plus promptement possible pour porter a monsieur Le Comte Les Desirs De L’aSSemblée, Et vu que mondit Sieur De Gennes a bien Voulu S,en chargé Il a Eté De plus arresté qu’il porteroit une EXpedition De la presente deliberation, Et quil feroit Valoir auprés de Messieurs Les officiers Du Regiment de Chartre tous les motifs Les plus pressants pour obtenir que les onze Dragons Continuent de faire ici Leurs Exercices militaires ainsy quils ont fait Jusqua ce jour avec LaplausiSSement qu ils ont Merité Du public

Fait Et arresté En L hotel de ville Les dits jour Et an

                        Caillard De Beauvaus  Chevalier De s.t Louis

Regnoust duchesnaY      Le Camusat       Ygnard

avt du RoY                                                       av.

Dubois            Hardouin                        Caillard

avt                                                         pro du Roy

Chartrain                        Duprey                    Treboil

Lieut de maire                                                receveur

Caillard                  Renard                      Maignée

                              s.cre g.er                        maire

Duprey                         Hardouin »[1]

89-08-04



[1]             AD 72, 1 MI 1343 ( R 130 ).