Le 3 nivôse de l’an VII (23 décembre 1798) Nogent-le-Rotrou tutoie les cimes de la littérature ….

JJRousseau Proust 0

En effet ce jour là le citoyen Jean Laurent Proust venait déclarer la naissance d’un fils la veille au soir vers les 10 heures en sa demeure, fils qu’il prénomma Jean Jacques Rousseau, ne laissant ainsi aucun doute sur la référence au solitaire d’Ermenonville[1]. Et ce d’autant que quelques mois plus tard naissait un autre nogentais proustien qui fût prénommé Emile[2]. Nous pouvons laisser ainsi errer notre imagination à ce qu’aurait pu produire l’enfançon s’il avait été titillé par la veine de la littérature. Hélas patatra ! Héloïse, la jeune fille en fleur n'eut pas le temps d'éclore. Le pauvre disparu au bout de quelques semaines, le 24 nivôse an VII (13 janvier 1799) et avec lui les tous possibles prosaïques imaginables… Alors que le « cousin » Emile vécut jusqu’à l’âge adulte, ses parents appliquant sans doute les méthodes d’éducation prônée par…Jean Jacques Rousseau.

Transcription de l’acte de naissance de Jean Jacques Rousseau Proust.

« [ En marge gauche vers le haut de page :

Jean

Jacques

RouSseau

ProuSt ]

Aujourd’hui trois nivôse, an sePt de la réPublique française une & indivisible siX heures de Relevée, Par devant moi maxime Viallet officier Public de la commune de nogent le rotrou est Comparu jean Laurent Proust ProPriétaire agé de quarante SePt ans demeurant à nogent Rue hilaire lequel aSsisté de jean Chaillou ProPriétaire agé de quarante Six ans demeurant com.e de margon canton Extramuros de nogent et de Bonne marie Rigot éPouse de jean jacques Baudoin agée de trente ans Demeurant à  Nogent rue Charonnerie[3] ma déclaré que marie Charlotte Poison[4] Son Epouse en Légitime mariage est accouchée d’hier Soir diX heures dans Son domicile Sus Etabli d’un Enfant mâle qu’il ma Presenté auquel il a donné les Prénoms de Jean Jacques RouSseau, d’aPrès cette déclaration que jean Chaillou et bonne marie Rigot ont Certifiée conForme à la vérité et la rePresentation qui ma été Faite de l’enfant dénommé jai en vertu des Pouvoirs qui me sont délégués rédigé le Présent acté que le Père de l enfant et les deux témoins ont Signés avec moi.

Fait en la maison commune à Nogent les jours mois & an que deSsus ./.

 

Chaillou                                     famme Baudoin

                                                  Lorant prouSt

                                 Viallet »[5]

 

Signalons que le Jean Jacques Beaudoin cité dans ce document comme étant l'époux de Bonne Marie Rigot fut, sans conteste, un des principaux dirigeant du mouvement Sans – Culotte de Nogent – le – Rotrou. Voir la courte notice biographique qui lui est consacrée sur ce blog :

http://www.nogentrev.fr/archives/2016/02/14/33368757.html

 

Jean Jacques Rousseau 1

 

Jean Jacques Rousseau 3



[1]J’entame une recherche sur les prénoms républicains ou révolutionnaires attribués aux nourrissons nés à Nogent-le-Rotrou durant les années révolutionnaires. Il m’est arrivé à plusieurs reprises de trouver des Jean Jacques que je n’ai pas retenus ne sachant trop s’il s’agissait d’une référence à Rousseau ou d’une coïncidence (je ne suis posé la même question pour Maximilien). Mais avec la famille Proust le doute n’est plus permis avec l’adjonction de Rousseau au prénom Jean Jacques.

[2] Le petit Emile étant né le 18 juillet 1799 (30 messidor an VII) il ne peut donc pas être l’enfant du même couple mais probablement d’un couple apparenté (ce que nous dévoileront sans doute possible la poursuite de nos recherches dans les registres d’état civil conservés aux archives municipales de Nogent-le-Rotrou, ce que pour l’instant nous n’avons pas eu le temps de faire).

[3] Actuelle rue Villette Gâté en plein centre-ville.

[4] Sans doute Poisson et non Poison.

[5] Registre d’état civil, archives municipales de Nogent-le-Rotrou.