1790 Département de la Sarthe

Une fois les nouvelles institutions mises en place et notamment l’instauration des départements subdivisés en districts au début de l’année 1790 ( sur cette nouveau découpage voir les articles de ce blog : les départements ici ; les districts  ; les cantons par-ici ; les municipalités par-là) de nombreuses revendications locales se firent jour : demandes de redécoupage des départements ou des districts le plus souvent.

Le département de la Sarthe avait été découpé en neuf districts (chiffre assez important) et à l’automne 1790 des réclamations se firent jour pour obtenir une redéfinition des districts notamment par la diminution de leur nombre. Lors de sa séance du dimanche 26 septembre 1790, la société des amis de la Constitution du Mans recevait une lettre émanant de son équivalent de Saint-Calais visant à obtenir une nouvelle distribution du département[1], la discussion était ajournée à la séance de la société mancelle du prochain mardi.

Le sujet était donc abordé mais seulement lors de la séance du dimanche 3 octobre suivant, selon le procès-verbal il semblerait que la société mancelle était plutôt d’avis de réduire le nombre de districts, mais la rédaction laisse cependant le doute planer :

« […]

On a ensuite donné lecture d’un discours relatif à la réduction des districts. Ce discours est de Mr Potier Duboulay membre de la Societé ; il tend à baisser les neuf districts ; cette idée a paru fort sage à l’assemblée qui a joint ce discours au procès verbal[2]. On a encore donné lecture d’observations faites par Mr Chappe Procureur de la Commune relativement à la même reduction des districts ; il tend à laisser egalement les neuf districts comme l’Assemblée nationale les a décrétés. Il a été arrêté que la Société en enverra un exemplaire à la Société des amis de la Constitution etablie à St Calais.[…]»[3]

Quelques semaines plus tard, le jeudi 4 novembre 1790, la question fut à nouveau abordée au sein de la société mancelle :

« […]

Plusieurs membres ayant jugé qu’il etoit de l’interêt de l’assemblée de s’occuper de l’importante affaire sur la reduction des districts, l’assemblée à arrêté qu’on s’en occuperoit dans la seance de dimanche prochain.  […] »[4]

Mais le jour dit, dimanche 7 novembre, la question ne fut pas abordée et ce de façon définitive semble-t-il. Il faut dire que lesdites institutions étaient mises en place et élues depuis plusieurs mois  au moins.

1695 Saint-Calais


[1] AD 72, 111 AC 1006 b. Registre des délibérations de la Société des amis de la Constituion du Mans (manuscrit).

En fait nous ne savons pas ce que demandait la société de Saint-Calais mais la séance du 3 octobre laisse à penser qu’il s’agissait de diminuer le nombre de districts, Saint-Calais étant à la tête de l’un des neuf districts du département.

[2] Ce qui n’est hélas pas le cas.

[3] AD 72, 111 AC 1006 b. Registre des délibérations de la Société des amis de la Constituion du Mans (manuscrit).

[4] AD 72, 111 AC 1006 b. Registre des délibérations de la Société des amis de la Constituion du Mans (manuscrit).