Mamers 1

Le mercredi 30 juin 1790, la municipalité de Mamers enregistrait la démission du sieur Pierre Le Marieux de ses fonctions de prudhomme (nommé afin de contrôler les ventes de grains sous la halle de la ville), il était notable et ne pouvait exercer les deux fonctions. C’était sans doute un prétexte acceptable par la municipalité.

Rappelons que la fonction ne devait pas être de tout repos et que déjà le mardi 9 février précédent l’assemblée du général des habitants avait déjà renouvelé la nomination de 3 prudhommes, les Sieurs Le Marieux donc et David père ainsi que Varet  (voir la délibération du 18 janvier 1790 au cours de laquelle les prudhommes présentaient leur démission : http://www.nogentrev.fr/archives/2017/05/25/35616074.html).

 « [marge gauche milieu du feuillet 62 verso :

N.°87. PrudHomme.

       P. ]

aujourdhuy Pr trente Juin mil Sept cent quatre vingt diX

Est comParu DeVant nous Maire et oFFiciers MuniciPauX Le S.r Pierre Le MarieuX M.d de cette Ville y dem.t

Lequel nous adit qu’aYant eté nommé Prudhomme Il declare Par Le présent se demettre de sa ditte Place et ne Plus en faire à l’aVenir aucunes Fonctions d’Icelle comme ayant eté nommé notable et ne Pouvant exercer deuX Places Ce qu’il a Signé  P Marieux»[1]

90-06-30-3



[1] AD72 1MI 1343 (R129).