03 février 2016

Jacques Pierre Michel Chasles ( 31 ) : maire de Nogent-le-Rotrou, conventionel, Montagnard, prêtre défroqué...

Chasles demande l’application de la constitution de 1793. Après le 9 thermidor an II, Chasles demanda l’application de la constitution de 1793, notamment à travers les articles de son journal L’Ami du peuple. Lors de la séance de la Convention du 11 ventôse an III ( 1er mars 1795 ), les députés discutaient d’un projet de décret qui portait en premier article : « […] Le comité de législation fera, sous le plus bref délai, un rapport sur toutes les lois ou se sont greffées des dispositions tyranniques. », dans son... [Lire la suite]

02 février 2016

Jacques Pierre Michel Chasles ( 32 ) : maire de Nogent-le-Rotrou, conventionel, Montagnard, prêtre défroqué...

Chasles et la loi de grande police ( mars 1795 ). Au début du printemps 1795, au moment où la Convention se préparait à juger les quatre, les responsables les plus en vue du gouvernement révolutionnaire avant thermidor ( Barère, Collot d’Herbois, Billaud-Varennes et Vadier ), elle s’inquiétait sérieusement du risque d’insurrection populaire. En effet, l’hostilité populaire vis-à-vis des conventionnels était à son comble.  Les comptes rendus journaliers des indicateurs de Paris éclairaient parfaitement l'aggravation... [Lire la suite]
01 février 2016

Jacques Pierre Michel Chasles ( 33 ) : maire de Nogent-le-Rotrou, conventionel, Montagnard, prêtre défroqué...

Chasles le 12 germinal an III ( 1eravril 1795 ) et son emprisonnement. La journée insurrectionnelle du 12 germinal an III ( mardi 1er avril 1795 ), comme celle du 1er prairial ( 20 mai 1795 )  était un mouvement sans-culotte indépendant, héritiers d'une tradition qui s'était exprimée en périodes de disettes alimentaires, un mouvement spontané, affranchi de toute organisation jacobine. Le 11 germinal an III ( 31 mars 1795 ), la section des Quinze-Vingts se présentait à la Convention pour présenter ses revendications :... [Lire la suite]
01 février 2016

Jacques Pierre Michel Chasles ( 34 ) : maire de Nogent-le-Rotrou, conventionel, Montagnard, prêtre défroqué...

Chasles aux Invalides ( 1795 – printemps 1796 ). Libéré, Chasles fut admis aux Invalides avec le grade de chef de brigade ( soit colonel ). Le médecin des Invalides confirmait, le 12 frimaire an IV ( 3 décembre 1795 ), que la jambe de Chasles était définitivement perdue.   Il était toujours soumis à une surveillance attentive de la police, le 26 frimaire an IV ( 17 décembre 1795 ) un rapport de police prétendait même qu’il était toujours le rédacteur de l’Ami du peuple[1]. On ne prête qu’aux riches dit le dicton, ce qui lui... [Lire la suite]
Posté par Nogentrevo à 12:23 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
01 février 2016

Jacques Pierre Michel Chasles ( 35 ) : maire de Nogent-le-Rotrou, conventionel, Montagnard, prêtre défroqué...

Chasles : mariage et l’exil intérieur. Le 27 germinal an IV ( 16 avril 1796 ), Chasles épousa à Paris une jeune veuve de 22 ans originaire de Sedan, Marie – Thérèse – Victoire Halma. Elle était veuve du citoyen Durège, un des chefs de file des Jacobins de Sedan, condamné à mort en prairial an III ( mai-juin 1795 ) et exécuté le 6 messidor an III ( 24 juin 1795 ). On ne sait où ils se rencontrèrent, Philarète, dans ses mémoires, optait pour une rencontre à Paris, rien ne nous oblige à la suivre, la rencontre put avoir lieu à Sedan,... [Lire la suite]
Posté par Nogentrevo à 12:14 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
31 janvier 2016

La légende noire de Robespierre

 Cécile Obligi, historienne et conservatrice à la BNF, déconstruit, dans une vidéo de 15 minutes, les clichés tenaces d'un Robespierre despote et "bourreau de la Vendée". voir la vidéo en cliquant ici Cécile Obligi est par ailleurs l’auteur consacré à Robespierre paru en 2014 : Cécile, OBLIGI. Robespierre - La probité révoltante. Paris : Belin, 2014. Présentation de l’éditeur : « Je suis fait pour combattre le crime, non pour le gouverner », s’exclamait Maximilien Robespierre à la barre de la Convention... [Lire la suite]
Posté par Nogentrevo à 09:52 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , ,

26 janvier 2016

Jacques Pierre Michel Chasles ( 36) : maire de Nogent-le-Rotrou, conventionel, Montagnard, prêtre défroqué...

Chasles : la tentation Bonapartiste et l'éducation de ses enfants. Le fils du conventionnel rapporta dans ses mémoires, que le jour du sacre de Napoléon, celui-ci s’enfuit de sa maison de l’île Saint Louis par crainte d’éventuelles persécutions[1]. Cependant, l’ex-conventionnel fut tenté de se rallier au régime impérial uniquement dans l’espoir d’obtenir un poste. Ce dont, il se justifia dans une lettre à son fils datée du  22 février 1818[2] : « Je ne regrette aucun des prétendus biens, sous le poids desquels ont... [Lire la suite]
Posté par Nogentrevo à 15:41 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
26 janvier 2016

Jacques Pierre Michel Chasles ( 37 ) : maire de Nogent-le-Rotrou, conventionel, Montagnard, prêtre défroqué...

Chasles et les Cent-Jours ( mars – juillet 1815 ). Durant les Cent-Jours, la famille Chasles étant au plus juste, l’ex-conventionnel écrivit à Carnot, alors ministre de l’intérieur, le 12 avril 1815, pour solliciter à nouveau la place de bibliothécaire du Panthéon ( actuelle bibliothèque Sainte Geneviève ) que lui avait soufflé Le Chevalier, un dizaine d’année auparavant, ce dernier ayant disparu depuis le 15 mars[1]. Démarches vaines. Le lendemain, 13 avril, il sollicitait Fouché lui faisant parvenir un état de sa situation... [Lire la suite]
Posté par Nogentrevo à 15:23 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
26 janvier 2016

Jacques Pierre Michel Chasles (38) : maire de Nogent-le-Rotrou, conventionel, Montagnard, prêtre défroqué...

Chasles et la seconde restauration : une fin digne et fidèle à ses engagements. Après la seconde restauration, Chasles vécut dès lors à l’écart de toute activité politique sans jamais renier son passé montagnard. Au tout début de la seconde restauration, Chasles fut à nouveau l’objet de l’attention de la  police. Il fit l’objet d’une dénonciation en date du 26 octobre 1815 pour avoir des relations suspectes avec l’Angleterre et le 5 novembre, Joly, officier de paix du quartier de l’observatoire, reçut l’ordre du préfet de... [Lire la suite]
26 janvier 2016

Chasles ( 39 ) : Michel Floréal Chasles, un neveu trop crédule ?

Chasles : la famille. Le conventionnel Chasles eut un fils Philarète ( ami de la vertu ) qui devint un critique littéraire assez connu et qui nous a laissé des mémoires dans lesquelles ils évoque son père bien ententu ( voir sur Gallica ) et des neveux dont  le géomètre de la fameuse remation de chasles qui est le héros ridicule du récit de lémission que je vous propose de partager. Michel Floréal Chasles : un neveu trop crédule ? Aujourd’hui mardi 17 mars 2015, Vincent Charpentier dans son émission hebdomadaire, le salon... [Lire la suite]
Posté par Nogentrevo à 14:32 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,