11 janvier 2016

2. Les réfractaires (1).

Dans le département, les réfractaires furent peu nombreux et ne représentaient que 17, 4 % de l’ensemble du clergé tenu à la prestation du serment[1], ce qui ne représentait que 125 personnes sur un total de 718. Tableau n° 1: Proportion du clergé constitutionnel et réfractaire dans le département d’Eure – et – Loir ( 31 mai 1791 )[2]. Dans le district de Chartres ils regroupaient, tout de même, près du quart de l’ensemble du clergé : 48 sur 199. Ce phénomène s’expliquait par une forte concentration à Chartres même de... [Lire la suite]
Posté par Nogentrevo à 14:01 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

11 janvier 2016

2. Les réfractaires ( 2 ).

1. Dans le district de Nogent – le – Rotrou,  il n’y avait que 10 % de vicaires réfractaires alors que les curés étaient opposés à la constitution civile du clergé à hauteur de 29 %. Cette dernière proportion était, d’ailleurs, la plus forte de tout le département. Le district de Nogent – le – Rotrou connut une certaine opposition à la constitution civile du clergé de la part des curés. Plus du quart d’entre eux refusèrent de prêter le serment. Nogent et son district constituaient une zone relativement réfractaire dans le... [Lire la suite]
Posté par Nogentrevo à 14:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
11 janvier 2016

2. Les réfractaires ( 3 ) : dans les campagnes nogentaises.

 … et dans les campagnes ?  Obligés de se cacher à Nogent même, les insermentés n’en continuèrent pas moins à mener leur campagne contre la constitution civile du clergé. Le 6 janvier 1792, le sieur Masson, prêtre réfractaire à Margon, décidait de célébrer la grand – messe et les vêpres dans l’église paroissiale[1]. Il s’agissait bien d’un acte délibéré et prémédité de propagande «  contre – révolutionnaire ». Le même jour à Margon, « […] il avait été distribué des écrits imprimés ou la constitution et... [Lire la suite]
Posté par Nogentrevo à 14:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
11 janvier 2016

3. Nogent-le-Rotrou en 1791, une ville aux fortes tensions politiques.

Nous avons vus qu’en 1790, les tensions politiques étaient très vives à Nogent entre les anciennes élites, et les nouvelles autorités plutôt soutenues par le mouvement populaire ( voir l'article sur ce blog en cliquant ici ) , il en fut de même durant l’année 1791. Si dans un premier temps les oppositions restèrent larvée, la situation s’envenimera à l’automne au moment des plus fortes tensions autour de ce qu’il est convenu de nommer l’affaire «  des sœurs patriotes » au point que la municipalité expliqua les troubles par... [Lire la suite]
Posté par Nogentrevo à 13:59 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
11 janvier 2016

4. Mobilisation de masse à Nogent contre les réfractaires et les « aristocrates (1).

1. Chasles à Nogent[1]. Nicolas Bonnet, évêque constitutionnel d’Eure – et – Loir, affecta Chasles à Nogent – le – Rotrou en mai 1791. Ce dernier avait été  élu principal du collège de Nogent et chapelain de l’Hôtel – Dieu par l’assemblée électorale du district le 6 mars 1791. Il remplaçait Deniau qui s’était attiré les foudres des autorités constituées locales par la protection un peu trop voyante, qu’il apportait aux prêtres réfractaires. Le 11 juin 1791, Chasles comparaissait devant la municipalité de Nogent. Le lendemain,... [Lire la suite]
Posté par Nogentrevo à 13:59 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
11 janvier 2016

4. Mobilisation de masse à Nogent contre les réfractaires et les « aristocrates » (2).

2. L’affaire des sœurs patriotes. Dès sa prise de fonction comme chapelain de l’Hôtel – Dieu[1], Chasles rencontra une hostilité ouverte de la part des administrateurs et des sœurs dirigeant cette maison. Les prises de positions révolutionnaires du nouveau chapelain n’étaient pas du tout à leur goût[2]. Le contraste avec Deniau, protecteur des réfractaires nogentais, était frappant (dès le 23 septembre 1790, la municipalité de Nogent-le-Rotrou protestait contre sa nomination au poste de principal du collège par les administrateurs de... [Lire la suite]
Posté par Nogentrevo à 13:58 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

11 janvier 2016

4. Mobilisation de masse à Nogent contre les réfractaires et les « aristocrates » ( 3 et 4 ).

3. L’affaire Morin. Au moment où se tenaient les assemblées électorales dans la ville de Nogent, la mobilisation contre les « agissements » des administrateurs de l’Hôtel – Dieu redoubla d’intensité. La campagne de la Société Patriotique n’y fut sans doute pas pour rien, ce fut en effet ce dimanche 13 novembre 1791 que Chasles fut élu maire de Nogent par les assemblées primaires des deux sections de la ville. Une première escarmouche eut lieu ce jour même, 13 novembre 1791. On tenta d’empêcher l’abbé Morin de célébrer la... [Lire la suite]
Posté par Nogentrevo à 13:58 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
11 janvier 2016

5. La fuite du roi et ses conséquences dans les campagnes nogentaises( version 2 ).

Alors que Nogent se mobilisait autour du problème religieux, une partie des campagnes se soulevait contre les « aristocrates ». Après la fuite du roi, le 21 juin 1791, les couches populaires commencèrent à redouter sérieusement un coup de force des aristocrates pour renverser le nouveau régime. Tout le monde pensait que les privilégiés ne s’avouaient pas vaincus. Les campagnes nogentaises furent ébranlées par un mouvement qui, au premier abord, présentait de nombreux points communs avec la grande peur de 1789. Si la grande... [Lire la suite]
Posté par Nogentrevo à 13:56 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
09 janvier 2016

Pour sauver la République tirons les rois !

En ces jours proches de l’épiphanie le Père Gérard vous conseille la minute de Monsieur Cyclopède ( alias Pierre Desproges ) : «  Pour sauver la République tirons les rois ! » Pour cela rendez-vous sur le site de l’INA : Voir la minute nécessaire de monsieur cyclopède.    
Posté par Nogentrevo à 09:06 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
05 janvier 2016

IHRF : Fera-t-il jour demain ?

Depuis le 1er janvier 2016, l'Institut d’Histoire de la Révolution Française n’existe plus en tant qu’institution  indépendante pur être intégrée au sein  de l’Institut d’Histoire Moderne et Contemporaine. Ci-dessous, une tribune du directeur de l’IHRF entre 2000 et 2008, Jean-Clément Martin :  « L’année 2016 commence avec la disparition, en tant qu’institution, de l’Institut d’Histoire de la Révolution française au sein des organismes de recherches nationaux. L’événement peut passer inaperçu, il n’en... [Lire la suite]
Posté par Nogentrevo à 10:44 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :