04 mars 2016

Le mouvement populaire dans le district en 1789 (2) : Thiron-Gradais, le 24 février 1789.

Thiron : « Mort aux blatiers ! » Cette émotion relèvait de la catégorie des émeutes de marche, comme celles qui se produisirent à Nogent au cours de cette année-là. Elles étaient déclenchées contre des individus, ou des catégories de personnes, que l’on considérait comme responsables de la cherté des grains. Les marchands de blé, nommés alors blatiers, étaient évidemment les premiers visés.   La révolte qui éclata le 24 février 1789 à Thiron – Gardais était dirigée contre eux. Le procureur fiscal déclarait... [Lire la suite]
Posté par Nogentrevo à 08:57 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

04 mars 2016

Le mouvement populaire dans le district en 1789 (3) : une lutte prolongée à Nogent.

1. Quelques jours après les événements survenus à Thiron le 24 février, c’était au tour de Nogent – le – Rotrou d’entrer en lutte. 1.1. Contre les blatiers. Ici aussi on se mobilisait contre les blatiers. Une femme déclarait qu’étant le 7 mars vers les 13 heures « […] a acheter du grain au marché elle apperçu plusieurs femmes qui courraient après un homme que l’on dit estre blatier. […La foule…] se jeta à corps perdu dans la maison dudit blatier »[1]. On dut l’emprisonner pour éviter qu’il ne fût lynché. Le 16 juin,... [Lire la suite]
Posté par Nogentrevo à 08:56 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , ,
04 mars 2016

Le mouvement populaire dans le district (4) : réactions des autorités.

1. L’attitude des autorités locales : La répression ne fut pas « sauvage ». Jamais les révoltés ne furent chargés par la troupe. Une dizaine de personnes furent arrêtées tout de même, incarcérées après une courte enquête : 3 hommes et 7 femmes. Le procureur fiscal de Nogent préférait tenir de vagues promesses qu’il s’efforçait de ne pas tenir, comptant sur une démobilisation rapide. Il se trompait lourdement sur l’état de mobilisation des masses populaires nogentaises et sur la maturité de leur mouvement.... [Lire la suite]
04 mars 2016

Les lois répressives votées par l’Assemblée constituante de 1789 à 1791.

La politique économique  de l’Assemblée constituante largement continuée par la Législative consistait à promouvoir la plus entière liberté tant du commerce que de la propriété et de réprimer tout mouvement populaire, urbain ou rural, visant, non pas à limiter cette liberté, mais à en combattre des effets jugés négatifs pour la partie la plus indigente du Tiers-Etat. Ce que  Jacques Roux, le curé enragé, résuma dans cette formule : «  Les lois ont été cruelles à l’égard du pauvre parce qu’elles n’ont été faites que... [Lire la suite]
Posté par Nogentrevo à 08:54 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
03 mars 2016

La réforme de l'Assemblées constituante.

Les administrations locales. L’organisation administrative de la France sous l’Ancien régime se signalait par une diversité extrême et complexe. Dans la seconde moitié du XVIIIème siècle, ce système absurde, avait fait l’objet de plusieurs tentatives de réformes en 1764, 1770 et 1787. La dernière tentative avait mis en place des assemblées provinciales et modifié l’administration municipale. L’Assemblée Constituante réalisa en quelques mois un cadre administratif nouveau qui constitue encore en grande partie le cadre... [Lire la suite]
Posté par Nogentrevo à 16:37 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
03 mars 2016

Décret du 22 décembre 1789.

       22 Décembre 1789. L'Assemblée Nationale a décrété & décrète ce qui suit : ARTICLE PREMIER. Il sera fait une nouvelle division du Royaume en Départemens, tant pour la représentation que pour l'administration. Ces Départemens seront au nombre de soixante-quinze à quatre-vingt-cinq. II. Chaque Département sera divisé en Districts, dont le nombre, qui ne pourra être ni au-dessous de trois, ni au-dessus de neuf, sera réglé par l'Assemblée Nationale, suivant le besoin & la convenance du... [Lire la suite]
Posté par Nogentrevo à 16:30 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

03 mars 2016

Nogent 1791 : une municipalités aux activités très variées.

  La municipalité de Nogent-le-Rotrou, comme les autres, était amenée à se prononcer à propos de domaines extrêmement nombreux  ( voir les articles L et LI du décret du 14 décembre 1789 ) : Le maintien de l’ordre : Dans ce domaine la municipalité de Nogent eut à organiser la gendarmerie, qu’elle continuait de nommer marée chaussée. Cette nouvelle institution fut organisée par l’Assemblée à partir du 22 décembre 1790, le décret était adopté dans sa totalité le 16 janvier 1791 et sanctionné par le roi... [Lire la suite]
03 mars 2016

Municipalités de Nogent : 1789-1795.

1. Du 14 octobre 1770 à juillet 1782 : Maire : Emmanuel – Antoine Pinceloup – de - Morrissure père, écuyer.   2. De juillet 1782 au 20 décembre 1789 : Maire : Jacques – Gabriel Guérroult – des - Chabottières.   3. Du 20 décembre 1789 au 20 novembre 1790 : Nous n’avons pas retrouvé de traces de la nomination de la première administration municipale de Nogent, ni aux archives Départementales d’Eure-et-Loir, ni aux archives municipales de Nogent, nous pouvons cependant reconstituer... [Lire la suite]
Posté par Nogentrevo à 11:29 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
02 mars 2016

Chasles (1) : maire de Nogent-le-Rotrou, Conventionnel, montagnard, prêtre défroqué...

Jacques Pierre Michel Chasles[1] : introduction et mise au point. Ce travail est consacré à un acteur de la révolution française assez largement méconnu du public en général et des habitants de la ville de Nogent-le-Rotrou, ou mal connu pour un petit nombre d’entre eux,  bien qu’il jouât un rôle considérable durant les premières années de la Révolution française dans cette ville, comme dirigeant de la société jacobine locale, mais aussi parce qu’il fut maire de la ville de novembre 1791 à septembre 1792, date à laquelle... [Lire la suite]
Posté par Nogentrevo à 17:04 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
02 mars 2016

Chasles (2 ), curé rouge.

Maurice Dommanget, auteur  d’un petit ouvrage consacré à Jacques Roux et Pierre Dolivier[1], à la fin d’un ouvrage consacré au curé Meslier[2] s’interrogeait sur la pertinence  du terme «  curé rouge » : «  Certains termes forgés par les historiens comme représentatifs d’un mouvement de masse ou d’un courant d’idées sont historiquement  faux.[…], tel est le terme de « curé rouge » pour désigner les prêtres qui, au XVIIIe siècle et surtout pendant la Révolution, se sont placés à... [Lire la suite]
Posté par Nogentrevo à 16:15 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,