30 septembre 2022

Le mercredi 30 septembre 1795 à Nogent-le-Républicain : proclamation de la constitution de l’an 3.

Le mercredi 30 septembre 1795, soit le 8 vendémiaire de l’an IV, jour de l’amarante selon le calendrier révolutionnaire, la municipalité de Nogent-le-Républicain tenait une seule délibération. La municipalité de Nogent-le-Républicain se réunissait sans évoquer d’aucune manière les « non-événéments » de la nuit passée et se contentait de faire lire, publier et afficher la proclamation de l’acception de la constitution de l’an III, comme n’importe quelle autre loi alors que le substitut du procureur de la commune requérait... [Lire la suite]

29 septembre 2022

Le mardi 29 septembre 1795 à Nogent-le-Républicain : le spectre de 1792 est de retour ?

Le mardi 29 septembre 1795, soit le 7 vendémiaire de l’an IV, jour de la carotte cheval selon le calendrier révolutionnaire, la municipalité de Nogent-le-Républicain tenait une seule délibération. La municipalité de Nogent-le-Républicain se réunissait exceptionnellement en plein milieu de la nuit des bruits circulant «[…] par le Bruit Public que des malveillansreunisen grand nombre etoient Sur[1] # [rajout en fin de délibération :# repandu] les grandes routes de chartres, la louppeƐtlaFerté Bernard. » La municipalité... [Lire la suite]
27 septembre 2022

Le dimanche 27 septembre 1795 à Nogent-le-Républicain : nourrir les gendarmes (2) !

  Le dimanche 27 septembre 1795, soit le 5 vendémiaire de l’an IV, jour d4 cheval selon le calendrier révolutionnaire, la municipalité de Nogent-le-Républicain tenait une seule délibération. La municipalité organisait une adjudication des fournitures de la nourriture et du fourrage pour la brigade de gendarmerie de Nogent en la maison commune à quatre heures de l’après-midi. Le citoyen LaVeille remportait ladite adjudication et son seul « concurrent », le citoyen Boucher, par ailleurs gendarme, se portait... [Lire la suite]
25 septembre 2022

Le vendredi 25 septembre 1795 à Nogent-le-Républicain : nourrir les gendarmes !

Le vendredi 25 septembre 1795, soit le 3 vendémiaire de l’an IV, jour de la châtaigne selon le calendrier révolutionnaire, la municipalité de Nogent-le-Républicain tenait une unique délibération. La municipalité organisait une adjudication des fournitures de la nourriture et du fourrage pour la brigade de gendarmerie de Nogent en la maison commune le 5 vendémiaire[1] à quatre heures de l’après-midi. «Dutrois Vendemiaire anquatredela Republique Francaise une & indivisible. le corP municipal Réuni au lieu ordinaire... [Lire la suite]
19 septembre 2022

Le samedi 19 septembre 1795 à Nogent-le-Républicain : Garde nationale, chevaux et voitures, Société populaire.

Le samedi 19   septembre 1795 à Nogent-le-Républicain :  réorganisation de la Garde nationale, inventaires des chevaux, mulets, bœufs et voiture, fermeture de la société populaire. Le samedi 19 septembre 1795, soit le 3° jour complémentaire de l’an III, jour du travail selon le calendrier révolutionnaire, la municipalité de Nogent-le-Républicain tenait trois délibérations. Dans un premier temps la municipalité, sur réquisitoire du substitut de son procureur de la commune, arrêtait de réunir la garde... [Lire la suite]
16 septembre 2022

Le mercredi 16 septembre 1795 à Nogent-le-Républicain : Ça déménage à Nogent.

Le mercredi 16 septembre 1795, soit le 30 fructidor an III, jour du panier selon le calendrier révolutionnaire, la municipalité de Nogent-le-Républicain/Rotrou tenait cinq délibérations : des déclarations de déménagement et d’emménagement, le serment des membres vérifiant les droits des parents des défenseurs de la patrie et celui de soumission aux lois de la République d’un ecclésiastique. Ça déménage à Nogent. Dans un premier temps la municipalité enregistrait la déclaration du citoyen Michel Antoine René Verdier,... [Lire la suite]

08 septembre 2022

Le mardi 08 septembre 1795 à Nogent-le-Républicain : Electeurs à l’assemblée départemental (2).

Le mardi 08 septembre 1795, soit le 22 fructidor an III, jour de la noisette selon le calendrier révolutionnaire, la municipalité de Nogent-le-Républicain/Rotrou tenait deux délibérations. Dans un premier temps la municipalité enregistrait les résultats du second scrutin destiné à nommer quatre électeurs pour élire la représentation nationale. Seul le citoyen L’Ecuyer était élu[1] donc une nouvelle réunion de l’assemblée primaire était convoquée pour le jour même à partir de 14 heures afin de nommer les trois électeurs restant... [Lire la suite]
07 septembre 2022

Le lundi 07 septembre 1795 à Nogent-le-Républicain : Rejet de la constitution de l’an III.

Le lundi 07 septembre 1795, soit le 21 fructidor an III, jour de l’églantier selon le calendrier révolutionnaire, la municipalité de Nogent-le-Républicain/Rotrou tenait deux délibérations. Dans un premier temps la municipalité enregistrait les résultats du scrutin sur la constitution de l’an III qui se soldait par un rejet de 146 voix contre 76 (soit un score sans appel de 65,7% des votants opposés à la constitution). «aujourd’hui vingt un Fructidortroisieme annéedela Rèpubliemen [sic[1]] ala maison commune de Nogent le... [Lire la suite]
05 septembre 2022

Le samedi 05 septembre 1795 à Nogent-le-Républicain : serments d'ecclésiastiques, augmentation du tambour et des sergents.

Le samedi 05 septembre 1795 à Nogent-le-Républicain : déclaration de soumissions aux lois d’ecclésiastiques, augmentation de traitement des sergents et du tambour de la ville. Le samedi 05 septembre 1795, soit le 18 fructidor an III, jour du tagète ou œillet d’Inde selon le calendrier révolutionnaire, la municipalité de Nogent-le-Républicain/Rotrou tenait trois délibérations.  Le secrétaire municipal recevait la déclaration de soumission aux lois de la république d’un prêtre « cluniste » résidant à Nogent,... [Lire la suite]
31 août 2022

Le lundi 31 août 1795 à Nogent-le-Républicain : constitution de l’an III.

  Le lundi 21 août 1795, soit le 14 fructidor an III, jour de la noix selon le calendrier révolutionnaire, la municipalité de Nogent-le-Républicain/Rotrou tenait une seule délibération.  Le conseil général, sur requête de l’administration du département, convoquait les assemblées primaires afin d’approuver la constitution de l’an III. Ces assemblées étaient, symboliquement, invitées à se réunir pour le vingt fructidor[1] jour de la tenue de celles assemblées pour approuver la constitution de l’an II et devaient se... [Lire la suite]