15 octobre 2021

Le 15 octobre 1793 à Nogent-le-Rotrou : comité de surveillance, certificats de civisme.

Le mardi 15 octobre 1793, éclatait un conflit vif entre le procureur de la commune et une délégation de membres du comité de surveillance. 93_10_15___Nogent Ce jour-là,  la municipalité recevait une délégation du comité de surveillance venue réclamer les papiers permettant de délivrer des passeports et des certificats de civisme et dénonçant le fait que le procureur de la commune ne pouvait plus se permettre de délivrer seul les passeports comme il le faisait auparavant. La municipalité acceptait comme légale la réquisition des... [Lire la suite]

14 octobre 2021

Le 14 octobre 1793 à Nogent-le-Rotrou : comité de surveillance.

Le lundi 14 octobre 1793, la municipalité de Nogent recevait le serment de trois membres du comité de surveillance[1] nouvellement nommés sur des places vacantes. 93_10_14___Nogent « auJourd huy quatorze octobre mil Sept cent quatre vingt treize L’an Second de la republique Française une et indivisible En l’assemblée Permanente du Conseil general de la commune de noGent le rotrou tenüe publiquement Sont comparu les  citoYens Beaudouin officier municipal, delorme administrateur du district de nogent Et Boucher arpenteur... [Lire la suite]
15 avril 2021

Le 15 avril 1795 à Nogent-le-Républicain : désarmement des « anarchistes » nogentais.

Le 26 germinal an III, jour du lilas (mercredi 15 avril 1795), le conseil général de Nogent-le-Républicain entendait son l’agent national lui demander d’accélérer le désarmement des « anarchistes » en déposant sur le bureau une copie de la loi du 21 germinal an III (10 avril 1795), un arrêté des représentants du peuple dans le département (Isoré et Fleury) et une lettre de l’agent national du district allant dans le même sens. Après « avoir Murement Réflechi » la municipalité désignait les citoyens Petibon,... [Lire la suite]
09 avril 2021

Le 9 avril 1795 à Nogent-le-Républicain : désarmement des membres du comité de surveillance révolutionnaire et secours aux indig

Le 9 avril 1795 à Nogent-le-Républicain : désarmement des membres du comité de surveillance révolutionnaire et secours aux indigents. Le 20 germinal an III (jeudi 9 avril 1795), le conseil général de Nogent-le-Républicain, lors de sa première délibération, prenait connaissance d’un arrêté du représentant en mission Bernier ordonnant le désarmement et la mise sous sa surveillance des membres des anciens comités révolutionnaires connus aussi sous le nom de comités de surveillance[1]. Dans cet arrêté, l’article 3 laissait la... [Lire la suite]
05 février 2016

Jacques Pierre Michel Chasles ( 27 ) : maire de Nogent-le-Rotrou, conventionel, Montagnard, prêtre défroqué...

Chasles : un défenseur des institutions populaires et de leur démocratisation. Si les nouveaux dirigeants des Comités de Salut public et de Sûreté générale n’avaient pas supprimés rapidement ces institutions, par contre ils comptaient bien limités fortement les institutions populaires détentrices d’un partie du pouvoir. La première de ces institutions à être visée fut celle des Comités révolutionnaires ou de surveillances, institution il est vrai entachée par de multiples exemples d’abus de pouvoir. Le 3 fructidor an II ( 20 août... [Lire la suite]