12 février 2016

Jacques Pierre Michel Chasles ( 20 ) : maire de Nogent-le-Rotrou, conventionel, Montagnard, prêtre défroqué...

  Chasles et le 9 Thermidor an II ( 27 juillet 1794 ). Le 9 thermidor an II ( 27 juillet 1794 ), Robespierre, Saint Just, Couthon et Robespierre jeune étaient décrétés d’arrestation par la Convention. Après une tentative, ratée, d’insurrection de la commune de Paris  durant la nuit, ils furent exécutés le 10. Cette date constitua un événement politique majeur, ne serait-ce que par l’identité des Conventionnels concernés, mais ces journées ne furent pas vécues immédiatement comme une rupture claire car la terreur et le... [Lire la suite]

05 février 2016

Jacques Pierre Michel Chasles ( 27 ) : maire de Nogent-le-Rotrou, conventionel, Montagnard, prêtre défroqué...

Chasles : un défenseur des institutions populaires et de leur démocratisation. Si les nouveaux dirigeants des Comités de Salut public et de Sûreté générale n’avaient pas supprimés rapidement ces institutions, par contre ils comptaient bien limités fortement les institutions populaires détentrices d’un partie du pouvoir. La première de ces institutions à être visée fut celle des Comités révolutionnaires ou de surveillances, institution il est vrai entachée par de multiples exemples d’abus de pouvoir. Le 3 fructidor an II ( 20 août... [Lire la suite]
03 février 2016

Jacques Pierre Michel Chasles ( 29 ) : maire de Nogent-le-Rotrou, conventionel, Montagnard,prêtre défroqué...

Chasles et la fermeture des Jacobins : . Chasles fut un des rares députés, avec Duquesnoy, du Pas-de-Calais, à protester contre la fermeture des Jacobins décrétée par la Convention et à demander l’appel nominal. Le 22 brumaire an III ( 12 novembre 1794 ), Laignelot au nom des Comités militaire, de salut public, de sûreté générale et de législation présenta à la Convention l’arrêté suspendant les séances de la société des Jacobins et la fermeture de leur salle de réunion. Des protestation fusèrent ( Duquesnoy par exemple ) on demanda... [Lire la suite]
03 février 2016

Jacques Pierre Michel Chasles ( 30 ) : maire de Nogent-le-Rotrou, conventionel, Montagnard, prêtre défroqué...

Chasles et l’instruction primaire. Le 27 brumaire an III ( 17 novembre 1794 ), au cours de la discussion sur les écoles primaires à l’assemblée, Chasles tenta de s’opposer à la possibilité d’ouvrir des écoles privées. L’article XV et dernier du décret était formulé en ces termes : « La loi ne peut porter aucune atteinte au droit qu’ont les citoyens d’ouvrir des écoles particulières et libres sous la surveillance des autorités constituées. Chasles. Si vous permettez d’ouvrir des écoles particulières, il peut en résulter... [Lire la suite]
03 février 2016

Jacques Pierre Michel Chasles ( 31 ) : maire de Nogent-le-Rotrou, conventionel, Montagnard, prêtre défroqué...

Chasles demande l’application de la constitution de 1793. Après le 9 thermidor an II, Chasles demanda l’application de la constitution de 1793, notamment à travers les articles de son journal L’Ami du peuple. Lors de la séance de la Convention du 11 ventôse an III ( 1er mars 1795 ), les députés discutaient d’un projet de décret qui portait en premier article : « […] Le comité de législation fera, sous le plus bref délai, un rapport sur toutes les lois ou se sont greffées des dispositions tyranniques. », dans son... [Lire la suite]