16 novembre 2021

Le 16 novembre 1793 à Nogent-le-Rotrou : dénonciation, faux assignat, non respect dumaximum...

Le samedi 16 novembre  1793, la municipalité de Nogent-le-Rotrou tenait cinq délibérations.  Dans la première, elle recevait la dénonciation de la citoyenne Martin dite Fortris, chapellière à Nogent ; dénonciation faite par le citoyen Ménager, maréchal à Marolle : « auJourd’hui vingt Six jour du mois Brumaire Second de la repub. Une et inDivisible En l’assemblée permanente du conseil General de la [ ici la main semble changé et ne plus être celle de Tisson, ni de Fauveau bien que cela soit plus ressemblant... [Lire la suite]

12 octobre 2021

Le 12 octobre 1793 à Nogent-le-Rotrou : arrestation pour propos contre le Maximum général.

Le samedi 12 octobre 1793, la municipalité de Nogent faisait mettre en état d’arrestation provisoire et dénonçait au juge de paix deux fermiers qui avaient tenus des propos «  contrerévolutionnaires » à propos de la taxe du maximum général : 93_10_12___Nogent « auJourd huy Samedy  douZe octobre mil Sept cent quatre vinGt treize l’an deuxieme de la republique française En l’assemblée permanente du conseil General de la commune de noGent le rotrou tenüe publiquement Est comparu Le Citoyen En ce moment Sont... [Lire la suite]
13 février 2018

Printemps – été 1793 : la politique du premier maximum et son acceptation.

Nous ne nous intéresserons ici qu’à l’application du premier maximum, celui du 4 mai 1793, et aux réactions qu’il a suscité dans les campagnes. L’étude de la politique de subsistance de l’an II nécessiterait un travail spécifique. La loi du 4 mai 1793 fut accueillie très favorablement à Nogent. Elle répondait aux vœux des taxateurs de novembre 1792. Elle prescrivait des déclarations, des recensements et visites domiciliaires dans les plus brefs délais. Le tableau du maximum devait être établi par le département à partir des... [Lire la suite]
24 janvier 2016

Le Maximum.

Si la taxation du prix des denrées forma, sous la Révolution, un des moteurs des mouvements populaires, ce n'était pas une pratique nouvelle[1], ce fut même une pratique extrêmement courante au cours des émeutes de subsistances si nombreuses durant la seconde moitié du XVIIIe siècle. Elle s’accompagnait systématiquement de l'accusation de manipulations de la part des accapareurs[2] voire de véritables complots[3] . Les mauvaises récoltes de 1788 entraînèrent une recrudescence de ces revendications  dès la fin de... [Lire la suite]
Posté par Nogentrevo à 15:36 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,