03 février 2020

Champrond-en-Gâtine 1789-1793 : révolution et religion, des rapports tendus.

Champrond-en-Gâtine 1789-1793 : du rififi dans la sacristie. Tabernacle !   Le bourg de Champrond-en-Gâtine, à mi-chemin entre Chartres et Nogent-le-Rotrou, ne connut pas (tout au moins à notre connaissance) de mobilisations sociales, comme des émeutes de marché, durant les premières années révolutionnaires contrairement à d’autres cantons du district de Nogent. Ici, les oppositions politiques se cristallisèrent autour des problèmes religieux surtout au moment de la mise en place de la constitution civile du clergé mais aussi... [Lire la suite]

10 septembre 2017

1. Les problèmes religieux (3) : l’installation des prêtres assermentés.

L'installation des prêtres assermentés.  Tous les prêtres réfractaires furent considérés comme démissionnaires et remplacés par de nouveaux curés élus par les assemblées primaires. Les vicaires assermentés furent les principaux bénéficiaires de l’opération, un grand nombre d’entre eux accédèrent à des cures : Forestier, ex – vicaire de St Hilaire de Nogent, devint curé de la même paroisse ; Le Sueur, ex – vicaire de Vichères, fut élu curé de Brunelles ; … Mais tous les prêtres réfractaires ne furent pas remplacés... [Lire la suite]
11 janvier 2016

2. Les réfractaires ( 3 ) : dans les campagnes nogentaises.

 … et dans les campagnes ?  Obligés de se cacher à Nogent même, les insermentés n’en continuèrent pas moins à mener leur campagne contre la constitution civile du clergé. Le 6 janvier 1792, le sieur Masson, prêtre réfractaire à Margon, décidait de célébrer la grand – messe et les vêpres dans l’église paroissiale[1]. Il s’agissait bien d’un acte délibéré et prémédité de propagande «  contre – révolutionnaire ». Le même jour à Margon, « […] il avait été distribué des écrits imprimés ou la constitution et... [Lire la suite]
Posté par Nogentrevo à 14:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,