90-03-31-1

Le mercredi 31 mars 1790, le Sieur Odillard procureur de la Commune de Mamers communiquait au corps municipal tout une série de requêtes qu’il estimait à traiter d’urgence.

La première portait sur l’établissement de l’assiette des impositions pour l’année 1790 en cours. Après délibération, la municipalité de s’occuper de l’établissement de l’assiette de ce qu’elle nomme encore et fautivement la taille au lendemain des fêtes de Pâques (qui en 1790 tombait le dimanche 4 avril).

En second lieu il convenait de nommer un nouveau porte-drapeau de la garde nationale, le précédent, le sieur Hardouin Desnos, ne pouvant continuer à remplir cette fonction depuis son élection à la municipalité. La municipalité prenait la décision de procéder à cette nomination le lendemain 1° avril.

La troisième requête demandait que la municipalité effectuât une visite chez tous les boulangers de la ville pour un vérifier le poids et la qualité des pains. La municipalité fixait au samedi 3 avril cette « inspection ».

Dans sa quatrième requête il demandait l’établissement de gardes nationaux dans les chapelles des églises de la ville à l’occasion de la fête du saint sacrement du jeudi saint 1° avril 1790. Réquisitoire auquel obtempérait le corps municipal.

Sa cinquième requête concernait les boucher. La municipalité reprenait à son compte la demande de son procureur et ordonnait aux bouchers de la ville de présenter le lendemain sous la halle aux bestiaux les animaux qu’ils devaient « massacre » à l’occasion du vendredi saint pour vérifier la qualité de la viande ainsi offerte aux Mamertins à la fin du carême qui s’achevait le jeudi saint 1° avril 1790.

La sixième requête concernait l’uniforme des gardes nationaux. La municipalité interdisait d’y ajouter des marques distinctives de couleur différente ( sans précision ) et interdisait aux jeunes de plus de 16 de porter cet uniforme sans être inscrits sur les listes de suppléants de ladite garde signe que la pratique existait et était peut-être courante pour qu’il fut besoin de rappeler ces jeunes gens à l’ordre.

Enfin, toujours sur requête du procureur de la commune, était organisée pour le mardi 6 avril prochain une cérémonie de prestation de serment civique soit une fête de fédérations comme il s’en multipliait un peu partout en début de printemps 1790 avec chant d’un Te Deum et illuminations le soir.

«[ marge gauche :  N° 54. C.

Contributions ]

Aujourd’huY trente un Mars mil Sept cent quatre vingt diX.

Devant nous Maire et oFFiciers Municipaux de L’hôtel de ville.

Est comParu Le Procureur de la Commune ; Lequel a dit qu’aussitôt Sa prestation de Serment en Sa qualité de Procureur de La Commune et Par lui Faite dimanche d.er cette Prestation retardée dabord ; raPort à Son adsence de Mamers et Sa présence Necessaire auPrès de L’assemblée nationale comme député extraordinaire Lor sde Son Election de Procureur de La Commune o[en marge gauche : o et depuis Son retour de La Capitalle raPort à Son IndisPosition], Il Se Seroit occupé

90-03-31-2

Quarante deux.

De divers objets Les plus urgents a traiter au Corps Municipal et Il auroit remarquer que les PrinciPalles objets matieres Sont d’abord L’assiette des tailles Impositions Royalles et accessoires a Faire Par Les oFFiciers Municipaux Pour La Présente année 1790 conformément [autre main : a La proclamation du roy Sous la date du Seize octobre d.er ]

2° que le S ;r hardouin desnoD Porte drapeau dans la garde nationale aYant eté nommé oFFicier Municipal et aYant Presté Serment a Consequemment oPté Sa Place à La Municipalité Et ne Pouvant Plus Garder Sa Place de Porte drapeau +en consequence de la proclamation du Roy [ en marge gauche : et decret de L’assemblée nationnale Pour La Constituion des Municipalités] en datte du Vingt huit decembre d.er [ mot non déchiffré ] Et comme Led. S ;r hardouin aVoit eté Elu Par La Municipalité et Le Comité de Sureté Y reunis

3°qu’il devient urgent de Faire une visitte cheZ tous les Boulangers de cette Ville Pour examiner La qualité et le Poids du Pain.

4° que demain Jeudy Saint Il Serai convenable qu’il y ait quatre Gardes nationauX a Garder Les tombeauX des Eglises de nôtreDame et de S.t Nicolas et qu’ils continueront d’Y estre Pendant que Subsisteront Lesd. tombeauX dans Les Eglises.

5° que les Bouchers Seront avertis de Faire trouver à la Boucle et lieux accoutumés Demain diX heures du Matin Le Bestiaux destinés Par euX Pour Le Massacre de la Semaine.

6° que y ayant eu des Plaintes de la Part de la garde nationale de ce que quelques Particuliers adJoutent à L’uniforme national des marques distinctiVes et etranGeres à L’uniforme de La Garde Nationale de Mamers, Il est necessaire de RaPPeller au devoir CeuX qui Pourroient S’en ecarter et de Veiller et PréVenir Les Inconvenients qui Pourroient en resulter.

7° que le Serment Civique n’aYant Point encore eté Presté non Seulement Par La Garde nationale mais même Par tous Les habitants des deuX Sexes ensemble à M. M. du ClerGé et à Lat auX troupes reglées Il devient necessaire de le Faire Incessament

PourquoY Les. Procureur de la Commune Requiert que M. M. Les oFFiciers MuniciPaux aYent à S’occuPer

Sur le premier article, a S’occuper dans un Bref delay de l’assiette des Impositions Royalles Pour la Présente année

Sur le Second article Requiert que les oFFiciers MuniciPaux et M. M. Les notables Seront Convoqués à S’assembler demain une heure aPrès midY aux Fins de nommer un porte drapeau au lieu et Place du S.r Hardouin desnos actuellement oFFicier Municipal.

Sur Le 3.e article Requiert que M.r Le Maire avec Le Procureur de la Commune Et Le Secretaire Greffier Suivi du valet de ville Se transporteront Vendredy Prochain diX heures du Matin ou autre heure qui Sera Fixée Par M.rLe Maire cheZ tous les Boulangers de cette ville auX Fins de Visitter Leurs poids et la qualité de leur Pain et examiner Le poids du Pain.

Sur Le 4.e article Requiert qu’il Soit donné un Requisitoire à M. Le Commandant de la Garde nationale Pour Ordonner qu’il Se trouve demain dePuis Issue de L’oFFice du Matin Jusqu’à VendredY aPrès Loffice du Matin deuX Gardes nationauX en chacune des Eglises de nôtre Dame et de S.t Nicolas au devant des tombeauX qui Seront dans Lesd. deuX Eglises.

Sur led 5.e article que les Bouchers Seront avertis de Pour Faire trouver à La Boucle et lieux accoutumés diX heures du Matin Les BestiauX quils doivent Massacrer dans la Semaine Pour au cas que aucuns des Bestiaux à Massacrer Soient de Mauvaise qualité estre Fait deFFense aux dits Bouchers de tuer lesd. BestiauX de mauvaise qualité SauF a estre Pris contr’eux telle conclusions qu’il aPPartiendra.

6.° Sur  Le 6.e article requiert qu’il Soit Fait deFFenses à toutes Personnes aYant qualité ou non d’adjouter à luniforme de la Garde nationale actuelle des marques etrangeres ou de changer Celle qui Subsistent à Lad. Garde nationalle. [ autre main : Et a tous ceuX au dessus de l’age de SeiZe ans de Porter L’uniforme Sans avoir auparabant o [ rajout en marge gauche :o Preté Serment Conformement au Reglement Concernant La garde nationalle ]]

Sur Le 7.e article Il Requiert que le Serment Civique Soit Presté mardY Prochain a Issu des Vespres et qu a cet eFFet Il Soit donné un Requisitoire de M.r Le Commandant de la Garde nationalle de Faire Prendre les armes à toute La Garde nationale de Mamers Sans eXcePtion Pour Se trouver à L’heure Indiquée Sur La Place des Grouas ou Il Sera à l’eFFet dud. Serment a Prester +[ rajout … : ] dressé un RePosoir a quatre Faces au milieu duquel Sera un Christ, au Jour duquel Serment et aussitôt Le Serment Presté la MuniciPalité Et les notables qui ont Se transporteront en Corps et en Ceremonie à L’Eglise de nôtre Dame accompagné de La Garde nationalle Pour Y chan ou Il Sera Chanté un te Deum ;

que les oFFiciers MuniciPaux et notables Se rendront ensuitte à L’hôtel de ville ou Ils Se seront reunis Pour aller à L’hôtel destiné Pour Le Serment.

Enfin qu’il Y aura Illumination le Soir dans toute La ville dePuis aPartir de huit heures du Soir.

Desquelles Comparutions dires et Requisitions

90-03-31-3

Quarente trois.e

Le Procureur de la Commune a requis acte et a Signé.

diX mots Rayés nuls ʃ.  Odillard

[ En marge gauche : N.° 54. C.

Contributions

De1790. ]

Le Corps municipal aSSemblé ayant Pris Lecture du Requisitoire du procureur De La Commune transcrit Sur Le Present Registre Et Concernant Differents objets Y Detaillés ; Les matières mises En Deliberation.

A Eté arresté 1.°que le lendemain Des Festes De Pasque Il Sera Procedé Par Nous oFFciers municipaux ou par quelques CommiSSaires De la municiPalité qui Seront nommés, a L aSSiette De L’Imposition De la taille Et De Ses acceSSoires Pour La Presente année mil Sept Cent quatre Vingt DiX En Conformité de La proclamation du Roy du 16. 8bre Et 28 decembre 1789.

90-03-31 porte drapeau GN[ En marge gauche : N.° 55. G.

N.on d’un Porte

Drapeau ]

2° que Demain Vne Heure après midY il Sera Procedé En Lhotel DeVille a La nomination D un porte Drapeau en Lieu Et Place Du Sieur Desnos Hardouin qui a Eté Elu officiers municiPal Et Ce tant par nous officiers municiPaux que Par Messieurs Les notables qui ont Etés Invités a Cet Effet

[ En marge gauche : N.° 56. B.

Visite chez les

Boulangers ]

90-03-31 Pains3°que SamedY Prochain Il Sera fait Visite par Le maire De la municiPalité Et Le Procureur De la Commune En aSSistance Du Secretaire greffier chez tous Les Boullangers De Cette Ville auX fins D’Examiner La qualité Du Pain Et Si le Le Poids quil Doit avoir Et Si les Boullangers Sont Sufisamment Garnis De Chaque EsPece. Pour Encas de ContaVention En Estre DreSSé Proces Verbal Et Yceluy raPorté a la municiPalité Y Estre Statué Par Les oFFiciers municiPauX aSSemblés.

[ En marge gauche : N.° 57. G. [ en surcharge : C.M.]

Gardes au pas

         Du S.t Sacrement

         Le jeudi Saint. ]

4.°que Demain jeudY Saint Mr Le Commandant De la garde nationale Sera tenu Sur la Requisition qui Va LuY Estre faite Ce jourd’huy De mettre auX DeuX Eglises de notre Dame Et de Saint nicolas DeuX gardes nationauX a chaque chapelle ou Doit RePoser Le Saint Sacrement Pendant Vingt quatre heures Et De fiXer Le temps quils Seront De garde Soit  Dune ou De DeuX heures De Suite Soit de jour ou Demis jusqua ce que Le Saint Sacrement ne Soit rePorté auX maitres hotels  Pour L oFFice Du Vendredy Saint

[ En marge gauche : N.° 58. B.

Visitte des B.aux

         Vivants Pour etre

         Massacrés ]

90-03-31 Viande de boeuf5.° que les marchands Bouchers de Cette Ville Seront aVertis ce jourd’huÿ au Bat de la Caisse De Faire attacher Demain Dix Heures Du matin aux Boucles Des pierres De la Halle les Bestiaux Dont IlS Doivent faire Le maSSacre Vendredy pour avant iceluy Les faire Voir et Visitero [ rajout en fin de paragraphe : o par Des Experts ] Et Connoistre Sils Sont Sains Et En Etat D’estre tués Pour La Viande Et Estre Distribuée auX Habitants Et autres Et Ce au PriX qui Sera fixé Par La municipalité.

90-03-31 costume garde nationale[ En marge gauche : N.° 59. G.

Uniforme de la

         Garde nationale]

6.° que Ce Jourd’huy Il Sera Fait DeFFense Par ordonnance de nous officiers municiPauX a tous Gardes nationauX De Porterà [ rajout en fin de paragraphe : o autre habit D’uniforme ] que CeluY [ le mot celuy en surcharge de : conforme ] Convenüe Et arresté Par Le Reglement militaire Sans Pouvoir Y aJouter Des marques Distinctives Differemment Coloriées, quil Sera Egallement fait Deffense a tous Jeunes Gens au DeSSus de Seize ans De Porter LuniForme adoPté Sans avoir Eté Inscrit Sur Le Controlle Des ComPagnies De L Etat maJor Comme SuPleants Et ce Sous Les peines portées Par led Reglement.

[ En marge gauche : N.° 60. S.

Serment Civique

Des off.rs M.aux

A Lhotel Sur la

Place des Grouas

Ainsi que du public. ]

90-03-31 Fédération

7.° que Le Serment Civique Sera Solennallement pretté mardY Prochain SiX Du Courant[1] a L iSSüe Des VesPres Sur La Place Des grouas De Cette Ville par tous Les officiers municiPauX Et notables ; Par Messieurs les Ecclésiastiques tous CeuX qui Composent La garde nationale, Les Dragons Et les habitants En general Des DeuX SeXes, a leffet De quoy Sera DreSSé au Milieu de lad Place Des grouas un autel a quatre Faces orné Dun christ Et De plusieurs Cierges allumés, Vu que Lune [ au-dessus : ou Lautre des ] deuX Eglises de [ en interligne : notre Dame Et De S.t nIcolas ne pouvoit Contenir Les habitants ] que toute La milice nati Pour Parvenir a cette auGuste Ceremonie La Garde nationalle Sans aucune EXcePtion Sera tenue De prendre Les armes, Et De S aSSambler           [ sic ] Sur La Place Des grouas par Compagnie a une heure De ReleVée ; que Les habitants Et tous autres Seront PreVenus De Cette Ceremonie Dés Samedy prochain par les tambours qui Seront tenus de Battre La Generalle Le Soir a Sept heures Et De La

Quarante quat.me

RenouVeller Le LundY a La meme heure

Que monsieur Le Curé Sera InVité De faire annoncer La Ceremonie Par Les Cloches qui Sonneront DePuis SiX heures Du Soir jusqua Sept De Donner ou faire Donner Dans Lune Des DeuX Eglises quil Voudra Choisir La Benediction du Saint Sacrement, Et De faire Chanter EnSuite le te deum En action De Grace

90-03-31 croisées illuminées[ En marge gauche : N.° 61. I.

Illumination.]

que Pour Clore La ditte Ceremonie tous les habitants Seront tenus d’Illuminer Leurs Croisées Ledit jour de mardy D’a Commencer Des huit heures Du Soir

 

Fait Et arresté a L hotel de Ville Les jour Et an

Petithommme    dubois           Hardoüin Desnos

Carel     Besniard        

                                                    Treboil

Le Camusat                 Renard

   maire                         G.er Municipal.

[Suit une demi-page de procès-verbal de délibération rayée comme nule.]»[2] 

90-03-31-4


[1] En fait le six avril1790.

[2] AD 72 1 MI 1343(R129).