Août 1793Le vendredi 09 août  1793, la municipalité délibérait sur la préparation de la fête nationale du 10 août. Le procureur  adjoint dénonçant le fait que l’administration du district avait pris des mesures sans entrer en contact avec le corps municipal, ce dernier décidait d’envoyer des commissaires auprès du district. Ceci traduisait à nouveau des tensions toujours persistantes, depuis 1790, entre les deux administrations bien qu’elles aient été renouvelées dans leur composition : 93_08_09

 « Ce Jourd’huY Neuf aoust mil Sept Cent quatre Vingt treiZe L’andeuXiême de la RéPublique une et IndiviSible.

Le citoyen Chevrel officier municipal faisant en  Cette Partie Pour l’absence du Procureur de la c.e a remontré qu’il étoit Instruit que le directoire du district prenoit en ce moment Toutes les méSures convenableS Pour la celebration de la Fête du diX aouSt ; qu’il étoit étonnant que cette adminiStratioN pratiquâtdifferents moyens Sur le territoire de cette Commune Sans en participer [ sic ] le conSeil Général chargé de la police Immédiate de la ville de NoGent Par les loiX ; que ce défaut de princip communicatioN avec lautorité premiere pouvoit eXposer la Sureté Généralle ; pourquoY il réquieroit le conSeil général de nommer deuX commiSSaires à l’effet de Se transporter à l’adm.on du district Pour l’inviter de déclarer S’ils entendent Se charger Generalement de tous ce qui peut être relatif à Cette fête, Tant Sous le rapport de la Sureté Générale que Sous celui des preparatifs qui doivent précéder la ceremonie.

Le conSeil Général prenant en ConsidératioN le requiSitoire ci-dessus a nommé Les citoyens  [ pas de noms ] membres du ConSeil general auX fins de remplir la mission enoncée audit requiSitoire.

Regnoust     VaSseur   G. Petibon

                       Maire

Pi Chereault        Beuzelin  J Sortais       Rigot

                                 Baudoüin      Lalouette

L. ferré   A Jallon       Beaugars le gros   G Salmon 

Roger Le Comte                                  Tarenne

J C Joubert     Hubert   Chevrel »[1] 


[1] : A. M. Nogent – le – Rotrou 1 D 2, feuillets  81 et 82.