garde national

Le lundi 19 avril 1790, le corps municipal réuni en totalité (officiers municipaux et notables) procédait au remplacement de trois gradés de la garde nationale (et ce en conformité avec sa délibération du 31 mars précédent : http://www.nogentrev.fr/archives/2017/05/24/37141545.html )

Les sieurs Pelissons de Gennes, Ignard de la Gombaudière et Casimer Dubois avaient démissionné sans doute par désaccord politiques ce qui est certain pour le premier d’entre eux qui s’opposaient aux autorités municipales issues de l’été 1789 depuis de nombreux mois ( voir par exemple : http://www.nogentrev.fr/archives/2017/05/25/35616074.html ). Peut-être cette démission marquait-elle le dénouement du conflit.

La fin de la séance était marquée par un petit psychodrame : la fausse démission du commandant de la garde nationale le Sieur de Frébourg qui, sans doute dans un geste de coquetterie (qui peut-être flatta son ego), se faisait désiré par le corps municipal.

«[ marge gauche :  N° 67. G. ]

AuJourd’huY dix neuviéme d’aVril mil Sept cent quatre Vingt diX.

à L’assemblée tenue Par nous oFFiciers MuniciPauX Et notables composant le Conseil général de la MuniciPalité de cette Ville a eté RePrésenté Par M. Le Maire qu’il auroit eté adressé au Corps MuniciPalle  [sic] le Jour d’hier diX huit avril Par M.M. MaufaY, BoisthierrY, Dureau Lainé Frebourg des motté, Petithomme Et Regnoust duchesnaY Les SiX CaPitaines en Chefs de la Garde nationalle de nôtre Ville un [sic] adresse en Forme de délibération Par Laquelle ces Messieurs nous ont exposés qua chacun deuX [ sic ] Il auroit eté EnvoYé une lettre Contenantes [sic] la démission de M.M. PelisSon de Gennes en qualité de MaJor, Ygnard de La Gombaudiere et dubois en Celles d’aides MaJors que cette Lettre aYant eté Communiquée à Plusieurs gardes nationauX des diFFerentes ComPaGnies tous avoient eté de L’avis des dits CaPitaines de nous en ReFFerer à nommer [sic ] à ces trois Places Vacantes tels SuJets Que la Prudence nous SucGereroit [sic ].

Sur QuoY La Matiere mise en déliberation, Vu le Contenu en le ReFFeré dud. Jour d’hier Signé MaufaY, BoisthierrY, Petithomme, Dureau, Frébourg et ReGnoust Comme aussi le Contenu en la lettre missive du même Jour SiGné Pelisson de Gennes, Ygnard Gombaudiere et Dubois MaJor et MaJors en Second et adressé comme Pressés à M. M Les oFFiciers et Volontaires de La Premiere ComPaGnie de la garde nationale du Sonnois à Mamers que demeurera ainsi que le Susd. ReFFeré deposé au Secretariat de L’hôtel de ville Et annéxé à la minute de la Présente délibération.

 a eté arresté à lunanimité des SuFFrages quePar La Voie du Scrutin Il Sera à l’Instant Proceddé[sic] à la nomination de SuJets CaPables de remplir Les trois Places Vacantes à l’eFFet dequoY et Pour Y ParVenir ainsi que le droit nous en est acquis Par l’article Premier du Chapitré concernant La nomination auX EmPlois Militaires # [ rajout en fin de délibération : # dont le Procureur a requis l’execution ] Il a d’abord eté Choisi et elu Parmi nous à La Pluralité des SuFFraGes M. M. de Rocquemont Et MaiGnée deuX des membres des notables Pour Scrutateurs aFFin [sic] de Faire en nôtre Présence L’ouverture des Billets d’Election Et proceddant [sic] ensuitte à La nomination du MaJor de La Garde Nationale au lieu et place de M. PelisSon de Gennes Il S’est trouvé en la Présente assemblée Vingt trois Votants Lesquels ont mis dans un Vase PréParé a cet eFFet Chacun leurs Billets d’Election et après que les Scrutateurs Les ont Retirés de ce vase et Fait l’examen d’YceuX Il en Est Resulté que M.r Dureau L’ainé a eu vingt deuX Voix Sur vingt trois et M.r de Rocquemont La vingt troisiéme Par consequent la Pluralité aYant eté Pour mond. S.r Dureau celui cY est Elu à La grande Majorité Pour Major de la Garde nationale de cette Ville.

aYant Fait la même oPération Pour lelection du Premier aide MaJor au lieu et place du S.r Ygnard de la Gombaiudiere Il est Resulté du Scrutin eGallement composé de vingt trois Votants que le S.r CheneViere Père a eu Vingt deuX VoiX Sur vingt trois et que la vinGtroisieme a eté Pour M. De Rocquemont Vu quoY la Pluralité aYant eté Pour mond. S.r Cheneviere celuicY est Elu et demeure elu à la grande MaJorité Pour Premier aide MaJor de la garde nationale,

Ensuitte ayant eté de même proceddé [sic] à l’election du Second aide MaJor au lieu et place du S.r Casimir dubois aVocat Il est Resulté du Scrutin composé alors de vingt quatre Votants que le S.r Petithomme Fils a eu diX huit VoiX Le S.r Paris cinq et le S.r Tréboil une par consequence Led. S.r Petithomme Fils est elu Second aide de MaJor de lad. Garde nationale à laPluralité des SuFFrages

Et Comme Il devient necessaire de nommer un Premier et un Second adJudant Il a d’abord eté dans la même Forme Proceddé à l’election du Premier et Il est Resulté du Scrutin aussi Composé de Vingt quatre Votants que le S.r Paris a eu VinGt deuX voix, M. Mallé une et M. haniquet L’autre d’où Il S ensuit que le S.r Paris est elu à la Pluralité des VoiX à la Place de Premier adJudant de la Garde nationale.

Et que La place du Second adjudant se trouve Vacante Par L election du Sr Chenevier Il aPres aVons EGallement Proceddé [sic] a lelection du Second adJudant Il est resulté du Scrutin desd. Vingt quatre Votants que Le S.rHaniquet a eu Vingt trois Voix, Sur VinGt quatre et M.r Chesnais la vingt quatriéme dou Il Resulte que le S.rHaniquet est Elu à la Grande

Quarante huit.e

MaJorité des VoiX Pour Second adJudant ;

En Cet endroit Il nous a eté RePrésenté Par M. Le Maire que M. De Frebourg Premier Commandant aVoit donné la demission de Sa Place et qu’il devenoit necessaire de Procedder à un nouveau Scrutin Pour Elire un autre Commandant en Son lieu et Place, mais Comme Il Pourroit arriVer qu’en enVoYant une déPutation à M. De FrebourG Il Pourroit Se decider a continuer Ses Fonctions Il a eté à L’Instant arreste Par toute l’assemblée que M. M. Le Camusat, III [ rajout en fin de délibération : III hardouin ] Desnos et Dubois OFFiciers MuniciPauX et M. M. M. De Rocquemont, Maignée et Mortier notables Se transPorteroient à l’Instant au D.lle de Mond. S.r DeFrebourG Pour l’enGaGer au nom de M. M. Les oFFiciers MuniciPauX et notables a Vouloir bien rePrendre Ses Fonctions dont Il S’est si diGnement acquitté à La SatisFaction de tous Les oFFiciers et Gardes nationauX et même des habitants en Général Et à l’Instant les SiX dePutés Sont Sortis de L’hôtel de Ville et à leur Retour nous annoncés [sic] qu’ils avoient obtenu de M. DeFrebourG La Continuation de Ses Fonctions en qualité de Premier Commandant de la garde nationale Et que Pour Prouver à l’assemblée Son adHesion à ce a ce que laditte assemblée desiroit Il est Venu lui-même en donner des Preuves Par Sa Signature qu’il va aPPoser Sur le Présente déliberation

Et après que M. M. Dureau Lainé Cheneviere Père, nommé MaJor, CheneViere Père Premier aide MaJor Iφφφ [ rajout en fin de délibération : Iφφφ Paris, Premier adJudant Et Hanniquet Second adJudant ] ont eté Mander Mandés à Se trouver à L’hôtel de ville et qu’ils ont x [rajout au dessus : xaccePter de] Prester devant nous nous Le Serment de Se Fidellement comporter en leurs Fonctions disons qu’ils Se PourVoyeront Par devers M. M. Les oFFiciers et Gardes nationaux assemblés Pour Se Faire Installer chacuns dans Laplace ou Ils viennent d’estre Elus Et que MM. Les Capitaines des cinq autres Compagnies Seront Invités à dePoser à l hôtel de ville Les lettres quils ont recus de M M Pelisson de gennes, Ignard et Dubois.

Fait Et arresté a L hotel de Villes Les en L’assemblée Généralle de nous oFFiciers MuniciPauX et notables Lesd Jour Et an

Rayé      [ pas de nombre ]                 mots comme nuls.

            Cheneviere               Frébourg            Dureau

             Jean Haniquet dit Roullet [ lecture du surnom peu assurée ]

   Odillard                                       Mortier

Pr de la Commune

Luce de rocquemont         Carel                      Maigné

      Treboil                        dubois                       Malé

                                                                         P Morieux

                                        Besniard                  Groüasé

Chenaix                        Quelquejeu Père

Varet                 Grander                     J Guitrel

L Peuvret    fleury

P aveline                Petithomme

  Louis chartier           Bot     Hardoüin desnos

Le CamuSat Maire      Renard

                                    G.er Municipal

J’adhére  en tous Points à la Presente Deliberation ce vinGt avril Mil Sept cent quattre vingt Dix,  DesaGeux  »[1]

90-04-19-1

90-04-19-2

90-04-19-3


[1] AD 72 1 MI 1343(R129).