Le dimanche 9 janvier 1791, un conseil général de la commune de Mamers se tenait en conformité avec la délibération du 5 janvier précédent (voir ici) afin d’organiser un atelier de charité destiné à réparer les rues de la ville en commençant en priorité par la rue Notre-Dame[1].

Eglise Notre Dame 2

« [En marge en bas du feuillet 137 verso :

  n.° 

 195]

aujourd’huineuf janvier 17.91 LeConseil Général de La Commune aSsemblé aulieu et en La manière accoutumée

LeProcureur dela Commune à RéPresenté quil ỷ avoit une Somme dehuit Cent Livres entre Les Mains delancien Receveur de La MuniciPalité qui est destinée afaire trevailler Les Pauvres et aleur donnés duSoulagement. que Cette Somme est denature à Pouvoir estre emPloyée aux ReParations des Rües deCette ville dont le mauvaisetat exigent que La MuniciPalité SoccuPe dy Remédier Sur le  ChamP, que La Rüe Par  Laquelle ondoit Commencer est Celle de notre dame

Surquoy nous Maire et officiers MunciPauxfait et Conseil dela. Commune Considerant que L’état ouSetrouve La Rüe denotre dame et Plusieurs autres Sont dans un etatest[ce dernier mot en surcharge du mot « dans » biffé] nuisible au Charoys et alacomodité des Citoyens quil est urgent de Rendre Ces Rües Praticables quil Se trouve un moyen Pour y Parvenir don [sic] Resultera Le Soulagement desProPrietaires obligés aCet entretien et L’emPloy de huit Cent Livresqui doivent estre RePartis entre Les Pauvres ouvriers decette ville quinont Point douvrage et aPrès avoir deliberé Sur Lamamiere LaPlus aventageuse den faire LemPloy et La RePartitioŋ

Il aeté Statué et arresté, que Lont Choisira LaPierre LaPlus Proche, La meilleure et La plus aisée atirer, que L’endroit ou on doit LaPrendre est Sur LeChemin de [espace laissé en blanc] que Lextraction en Sera faite Par Les Pauvres et aleur Profit quils Seront tenus dela mettre entoise quils Seront Payés Par toises Sur le Prix quil Sera Statué.

quil Sera ProPosé aux ProPrietaires dont Les maisons donnentSur Les Rües à RéParer oudenfaire Le Charoy Par eux même et aleur frais, oudePayer LePrix qui Sera accordé au Rabais Par LamuniciPalité Sur LaProclamation quelle enfera faire, que dans leCas ou quelque uns des ProPrietaires Refuseroient oude faire Par eux mêmes Ces Charrois ou de Payer Le Prixquil Resulteroit du marché fait Par lemuniciPalité

Cent trente huit.e

Les Pierres extraites Par Les Pauvres audePend dela Susditte Somme dehuit Cents Livres ne Seronts Point employées devant Leurs Portes. Sauf Par LaSuitte a aSsujettir Lesdits ProPrietaires a Rendre Leur Rüe devant eux Praticable et aumoins enauSsi bon etat que leSeront Les endroits ou Les Pierres tiréesPar Les Pauvres Seront emPloyée Se Reservant LamuniciPalité aStatuer Sur Ces ReParations entemPs et Lieu ainsi quil aPPartiendra ------ il aeté arresté enoutre que des que Les Pierres auront etés aPPortées auxendroits nècéSsaires et après que Les CommiSsaires qui Seront nommés auront Pris ConnoiSsance de l’etat duPavé des Rües aReParer et declaré Si LePavage merite d’estre Racommodé ou arraché a Lentier il Sera effectivement arraché dans Les endroits ouil nePourraPlus Servir que Les Pavés qu`on autera [sic] Seronts Remis aux ProPrietaires devant qui il Setrouve qui auront Laliberté deles Garder Pour Sen Servir Lorsque dans la Suitte onles obligera a RePaver ou deles vendre, que LamuniciPalité Poura même Les ProPrietaires des endroits dont LaPavage est encÓre enetat deServir en Le Racommodant Pouront même enacheter Pour faire ReParer aleurs frais devant Leurs Portes dans Les endroits ouil Sera Besoin que Les endroits dont Les Pavés Seront enlevés enlevés Seront encaiSsés Sous LinsPection des CommiSsaires nommé aCet effet et dela  maniere qui Sera jugée Convenable avec LaPierre extraitte Par Les Pauvres Laquelle Sera Placée Par eux Pour former Ledit encaiSsement et aleur Profit Soit alajournée Soit detelle autre mainiere qui Sera jugéeConvenable

et alinstant il a eté Proceddé ala nommination detrois CommiSsaires etarrêté unanimement, que LePremier CommiSsaire SeraPris alternativement jour Par jour et dans Le Conseil Général+ [ce dernier mot en surcharge avec le rajout en fin de délibération :+ dela Commune] Suivant Lordre du tableau[2] Lequel aura LaSurveillance Sur Les deux autres CommiSsaires Lesquels Seronts Choisis Parmis Les Plus entendus et les Plus honnêtes Gens DesPauvres ouvriers qui SeSont fait inscrire Pour ParticiPer alaSommede huit Cent Livres et aCet effet il a eté nommé Jean Meunier Maçon et françois BoiSseau qui ne Commenceront Lexercice deleur CommiSsion non Pour Lextration des Pierres mais Seulement Pour LePlacage et encaiSsement qu`on Les Payera a Raison de Cinq Sols Par jour en Sus des autres ouvriers + dela Commune

fait et arresté audit hotel de la Commune en aSsistance denotre Secretaire Greffier Les jouret an que deSsus

                              Bremont Curé  Le Marieux   DeSemallé      Chesnais

Fleury                      Chereau            Besniard

Monthulé                          Le févre        Le Comte

    Luce de rocquemont                    Petithomme      Peuvret

            Chartier                                     Le proust Desageux

            P.r delacom.ne                                           Maire

                                                                   Petithommefils

                                                        Sre Greffier»[3]

0 Petithomme fils signature Mamers

91-01-09 delib 1 vue 1 et 2

91-01-09 delib 1 vue 3

 

 

                                                  



[1] Il s’agit sans-doute de l’actuelle rue du 115) régiment d’infanterie.

[2] Ce tableau avait soit été établi uniquement pour la rotation des commissaires membres du conseil général, mais il se peut aussi qu’il existait déjà aux fins d’assurer une sorte de « tour de garde » des élus afin que toujours un membre de la municipalité fut présent sur place en l’hôtel de ville.

[3] AD72 1MI 1343 (R129).