Septembre 1791Le lundi 5 septembre 1791, la municipalité de Nogent-le-Rotrou tenait trois délibérations : 91_09_05

  • Dans la première, elle enregistrait la démission de  André Beulé de ses fonctions d’administrateur et de receveur de la maison des orphelins de la ville.

Aujourd’hui Cinq Septembre mil Sept Cent quatre vingt onze devant nouS oFFiciers municipauX de la ville de noGent Le rotrou composant le Bureau municipal de la meme Ville est comparu le S. andré Beulé Fils Bourgeois demeurant en cette ville administrateur de la Communauté des orphelins lequel a declaré que Ses affaires particulières ne lui permettant peu de continuer la fonction administrative de la dite maiSon, il etoit dans l’intention de donner Sa demiSsion de ladite place d’administrateur et receveur de ladite communauté, et deSuite ledit S. Beulé a abdiqué la place d’adminiStrateur+ des orphelins, et requieroit quil lui en Soit delivré acte ainsi que de l’offre quil fait de rendre compte de Son adminiStration, et a Signé avec nous et notre Sécrétaire.  Beulé  + et receveur.

Sur quoy, oui le procureur de la Commune, Le corps municipal a arrêté qu en vertu de la demission donnée par le Sieur Beulé cy devant adminiStrateur des biens des orphelins de cette ville, Ycelle sera communiquée inceSsamment au directoire du district de cette ville, afin de cooperer conjointement avec les officiers mp.aux  prompt choiX d’un Receveur ce qui est de la tres  urgent a raiSon de divers objets dont les termes ecHeoient Sous quatre moiS, et même quelques uns d’echu, ce qui pourroit cauSer un préjudice notoire a la dite maiSon des orphelins, dont acte 

                                                                                 //. J. Crochard

                                                                                       Maire

Baudoüin                                         Dagneau

                                                                                P.re Lequettte

                                                                                   P.r de la C.

Fauveau                                                                                               

  S.e »[1]

  • Ensuite , elle recevait une délégation de trois députés de  la Société des Amis de la constitution de la ville, dont le futur conventionnel Giroust, venue demander l’autorisation d’établir une caisse destinée à l’échange des assignats. Ce que la municipalité acceptait.

« Aujourd’Hui Cinq Septembre mil Sept cent quatre vingt onze  dans l’assemblée du bureau municipal de la ville de Nogent le rotrou Sont comparus les Sieurs Giroust Francville tardiveau deputés par l’aSSemblée des amis de la constitution les quels ont déclaré quils ont declaré [ sic ] que la Société desiroit pour le bien public établir une caiSse patriotique pour l’echange des aSsignats, en consequence qu’ils requiéroient au nom de la dite Société l’autoriSation Du corps municipal pour cet etabliSSement,

Surquoi le corps municipal, rendant hommage au Zele constant de M.M. les amis de la Constitution, les autoriSe D’établir une caiSSe d’echange sous la responsabilté des signataires + dont acte ./. + de l’acte de la Societé

J. Marguerith          Giroust                           Lamolere                Tardiveau

                                              Dagneau                          baugars

Baudoüin                  Gallet Fils                              

                                                                                P.re Lequettte

                                                                                   P.r de la C.

                                                 Fauveau                                                     

                                                   S.e »[2]

  • Enfin, elle recevait Chasles, principal du collège de la ville, demandant à la ville de « faire faire les réparations les plus nécessaires à la maison dudit collège ». La municipalité, sur intervention de Crochard, maire de la ville, demandait au district de prendre en charge les dépenses liées à la réparation du collège, la ville étant dans l’incapacité de les payer.

« Et ledit Jour audit an dans ladite aSSemblée est comparu le S. Châles principal du collége de NoGent le rotrou lequel a déclaré qu’etant dans les dispositions les plus Fermes de mettre le collège de la dite ville en activité + [ en marge : + autant qu’il dependra de lui ], il requieroit le corps municipal de Faire Faire les reparations les plus nécéssaires et les plus urGentes à la maiSon dudit collége ;

Et à l’instant M. Le maire a repondu que cette Ville etant oberée depuis plusieurs années en ne Sachant trouver aucun moyen non Seulement pour subvenir au payement des dettes qu’on a laiSSées au corps municipal actuel, mais même aucunes reSsources pour subvenir auX besoins les plus preSsants relatifs à l’adminiStration de l’hôtel commun, qu’avant de pouvoir Statuer sur la demande du S. Châles principal de ce collége il convenoit d’en communiquer a M. M. du directoire de ce District pour par euX après l’avis du directoire du département etre Statué Sur ce qui Sera bon et a Signé..//

                                                           .//. J. Crochard

                                                                   Maire

Surquoi le corps municipal, oui le procureur de la commune, mais même aucunes reSsources pour subvenir, mais même aucunes reSsources pour subvenir, prenant en considération la petition de la petition [ sic ] du S. Châles, a arrêté d’inviter M. M. les adminiStrateurs du directoire du district de prendre en Consider de Solliciter du département de vouloir bien autoriSer l adminniStration municipale a Subvenir auX frais de l adminiStration provincialle du diStrict [ sic ] auX depenses qu’eXigE imperieusement l’etat defecteux de la maiSon du collège de nogent, dont acte. trois mots rayés nuls.

Baugars                Gallet Fils           J. Marguerith            Baudoüin

Dagneau                                                             P.re Lequettte

                                                                             P.r de la C.

                                                 Fauveau                                                     

                                                   S.e »[3]



[1] Archives municipales de Nogent-le-Rotrou 1D1 150 et 151° feuillets.

[2] Archives municipales de Nogent-le-Rotrou 1D1 151° feuillet.

[3] Archives municipales de Nogent-le-Rotrou 1D1 151et 152° feuillets.