54-1

Sans doute effet des questions qui secouent nos sociétés dans leurs rapports avec les animaux (particulièrement ceux que l’on mange et que l’on cajole) les historiens se penchent de plus en plus souvent sur la question de la place de l’animal dans les sociétés d’hier.

Après le beau livre de Pierre Serna paru au printemps (Pierre, SERNA. Comme des bêtes… Paris : Fayard, 2017) c’est au tour de la Revue d’Histoire du XIX° siècle de se s’intéresser à «  La part animale » dans sa 54° livraison.

Voir le sommaire ci-dessous dans lequel apparait Pierre Serna :

54-2