1794 JanvierLe duodi 12 nivôse an II, jour de l’argile ( le mercredi 1er janvier 1794 ), la municipalité de Nogent-le-Rotrou ayant reçu une lettre de l’administration du district, arrêtait de procéder sur le champ à une nouvelle adjudication pour la fourniture de viande au  bataillon en stationnement dans la ville, l’adjudicataire en titre s’étant désisté ne pouvant fournir la dite viande au prix fixé par le maximum. Tous les bouchers[1] de la ville furent convoqués, le seul à enchérir le fit au double du prix du maximum. Sur ce la municipalité décidait d’en référer à l’administration du district et désignait le citoyen François Dubuard ( sans doute l’adjudicataire démissionnaire ) pour continuer de fournir la viande au bataillon.

« aujourd’hui douze nivos an deuxieme de la rePublique une Et indivisible

En l’assemblée permanente du conseil General de la Commune de nogent le rotrou tenüe publiquement

Le procureur de la commune a dePosé Sur le bureau une lettre de l administration du district de cette ville en datte de ce jour portant que le Fournisseur de la viande du b.on Stationné en cette ville S etant presenté a la ditte administrat.n lui avoit declaré qu il lui etoit imPossible de Fournir a raison de  9.s 6.d prix de la taxe, qu’en consequence il requiert de la municiPalité qu il Fut procédé a une nouvelle adjudication ; Surquoi le dit procureur de la commune a requis que le conseil General procedat au rabais a la ditte adjudication

Le conseil General deliberant arreté qu il Sera Sur le Champ procedé a la ditte adjudication En conformité du requisitoire ci-dessus Et convocation des Bouchers de cette commune En ce moment present a la maison commune

Et procedant a la ditte adjudication au rabais + [ rajout en fin de délibération : + a laquelle etoient present les citoyens louis dubuart, François dubuart lainé, Charles Bidet, noel Godet, louis dubuart dit Beau Sejour, marin dubuart du grenadier Et la citoyenne  rouleau EpouSe marin Fauveau François dubuart, louis dubuart, Et EpouSe mariN Fauveau ont Signé avec nous les autres ayant declaré ne le Scavoir dont acte le renvoY ci-dessus Bon ] elle a été mise par le cit. Louis dubuart a 20 Sols la livre Et attendu que personne n’a mis en dessous  Et que ce prix Excede le maximum de moitié, le procureur de la Commune a Sommé les dits Bouchers d’alleguer les raisons de ce Sur encherissement : a quoi ils ont unanimement repondú qu ils ne la Pouvoient donner a meilleure compositioN attendu qu’elles leur coutoit Sur pied plus 20 la livre et que ce n’etoit qu’avec les plus grandes diFFicultés qu’ils S’en procuroient, ajoutant ledit procureur de la commune que cette  adjudication ne pouvoit etre arrétée Sans au préalable En referer aux autorités Superieures pour Statuer ; que provisoirement cependant ledit cit Francois dubuart Seroit tenu de Fournir la trouppe  SauF a lui accorder indemnité S il y a lieu

Surquoi le conseil General deliberant arrete que copie du present Sera adressé dans le jour a l administration du district Et que le dit Francois dubuart Fournira provisoirement la viande düe aux volontaires En Station en cette  [ sic mot manquant : ville ou commune ] pour le 14.e jour de [ mot rayé non déchiffré au dessus : nivos ] Seulement  louis dubuart   Francois dubuart

Femme Fauveau Roger le Comte              hubert

Beaugars lainé   

Beuzelin      Fouquet      Caget    ferre Bacle

                                 Rigot     J Sortais

L ferre    grenade                Pi Cherrault

Lalouette    Regnoust      G Petibon

Grenade    Tarenne     J C Joubert

P.re Lequette

P.r de la C.

                       Tison

                       S. g. »[2]

 

Courrier de l’administration du district :

«  NoGent Le  ReplublicaiN le

12 nivose de L’an 2.e de la République

une et Indivisible

Citoyens,

Le Fournisseur de la viande Du Bataillon Stationné en Cette commune, Vient de nous déclarer que, vû les disPositions de la loi du 2 Brumaire[3] portant la vente de gres à grés du Bétail Sur pied, il ne peut plus continuer à Fournir à raison de 9S. 6ds prix de la taxe, Surtout son adjudication portant onZe Sols. vous voudrez donc bien proceder à une nouvelle adjudication sur le champ.

Cette opération est d’autant Plus urGente  que le Bataillon Se trouve Sur  le point de manquer de Subsistances

Salut & fraternité.

Les administrateurs

du District de Nogent

Bouchet   Boudin

././.

agiSsez Sur le champ Car les Soldats nous accablent »[4]

94-01-01 image 1

94-01-01 image 2



[1] Qui semblaient être apparentés pour beaucoup d’entre eux.

[2] A. M. Nogent – le – Rotrou 1 D 2, 142 verso et 143 recto.

[3] Soit le 23 octobre 1793. Voici la teneur de ce décret :

Décret relatif aux ventes & achats du bétail sur pied.

Du 2 Brumaire.

La Convention nationale décrète que la fixation du maximum ayant été portée sur les viandes en débit à la livre, les ventes & achats du bétail sur pied continueront de se faire de gré à gré comme elles ont eu lieu avant & depuis la loi des 11 & 29 septembre dernier.

[4] A. M. Nogent – le – Rotrou 1 D 2, feuille volante classée au feuillet 143 recto.