Le mardi 8 septembre 1789, le comité de sûreté de Mamers arrêtait d’enfermer en la prison de la ville le citoyen Loriot pour avoir insulté les officiers chargés de faire la police à la halle aux blés[1],  puis d’envoyer un détachement de dragons pour maintenir le « bon ordre » dans une assemblée qui devait se tenir à Saint Rémy-du-Plain ce même mardi[2].

Les deux décisions étant intégrées dans la même délibération, numérotée 234, on peut raisonnablement supposer qu’elles sont liées d’une façon ou d’une autre... Par contre il nous est impossible de savoir pourquoi Loriot avait insulté les officiers chargés de la police dans la halle aux grains...là également nous sommes réduit aux suppositions, le marché ayant lieu le lundi à Mamers, l’altercation avait dû avoir lieu la veille, le 7 septembre 1789, les problèmes d’approvisionnement en denrées ( grains ? ) en étaient sans doute à l’origine.

89-09-08 prisonnier

«  15.e

[ en marge gauche vers le haut du feuillet 15 recto :

N° 234

Loriot condamné

à la prison ]

Aujourd’huY Mardy huit Septembre mil Sept cent quatre Vingt neuf.

Assemblée du Comité de Sureté de L’hôtel de ville de Mamers a eté Faitte en L’audience Lieu ord.re des assemblées ou Il arresté [ lire : a été arresté ] par M.M. Les Membres du Comité du Sureté Sur La Clameur publique que Le n.é [ nommé ] Loriot Bouchonnier de cette Ville Y demeurant Sera conduit ès prisons de Cette ville par Le nombre de Dragons que leur Commandant determinera pour y rester, Jusqu’a ce qu’il en ait Eté autrement ordonné Resultant de ce que Ledit Loriot a Insulté Les officiers chargés de tenir La police etant dans Leur Fonction a La halle aux Bleds de cette Ville

Arresté Egallement que le Commandant du détachement de Dragons Sera requis d’enVoYer quatre de Ses Dragons pour conjointement avec Les Cavaliers de Maréchaussées maintenir le bon ordre a L’assemblée qui Se tient aujourd’huY dans La paroisse de S.t Remy du Plain.

Fait et arresté en L’audience du Baillage Lieu Ordinaire des assemblées de L’hôtel de ville Les Jours et an que dessus./..

                       Lair    Luce de rocquemont     aBot

denis dehais       p  Aveline     Bouteveille     Groüasé

    Viellajeux     Sergent    j Gaulard 

                                                          Renard

                              Secr.e  G.er »[3]

89-09-08 Mamers

 



[1]  On ne sait rien de plus sur les circonstances ayant entraîné l’arrestation du nommé Loriot.

[2]   Nous n’en savons pas plus sur les raisons de la tenue de cette assemblée.

[3]  AD 72 1MI 1343 ( R 130) – 110 AC 9, 11, 12 et  13.