Le 11 floréal an III, jour de la rhubarbe (mercredi 30 avril 1795), le conseil général de Nogent-le-Républicain recevait une lettre de son commissaire à l’approvisionnement envoyé dans le district de Châteaudun, le citoyen Freulon, qui l’informait qu’il avait cessé ses achats vue la cherté des grains et qui demandait s’il devait poursuivre sa mission ou rentrer en ses foyers. Le conseil général décidait de lui répondre pour qu’il continuât sa mission «[…] avec garantie que Ses operations Seront toujours accueillies par Ses commettans avec laSatisfactioŋ ϵt la reconnoissance que promettent le zele ϵt la probité  […]».

Vue de Châteaudun

«[Bas du feuillet 27 verso]

 aujourd’hui onze Floreal troisieme annéedelarèpublique Francaise une ϵt indivisible

ϵn l’assemblée Permanentedu conseil generaldela communede Nogent le rotrou tenüe publiquement

l’agent National adonné lecture d’une lettre endatte de cejour a l’adresse de cette municipalité ϵcrite par le citoyen Freulon commissaire chargé de l’approvisionnement de cette commune dans ledistrictde chateaudun, ϵxpositive que la continuité active de Ses ϵfforts multipliés neproduit presqu’aucun Résultats Satisfaisants. que le prix enorme des Subsistances ϵt journellement progressif d’une manière ϵffrayante détruits Ses Faibles ϵsperances ϵt le deconcerte totalement. 

n.° 28 g. p.

que cette derniere consideration l’a particulierement determiné a Suspendre Ses achapts ϵt d’en referer aSes commettans pour d’après leur repondú poursuivre Ses opérations ou rentrér dans Ses Foyers.

le conseil genéraldéliberant Sur l’exposè cidessùs considerant que les horreurs de la Famine qui des longtems consume ϵt devore cette commune malheureuse appellent un remede prompt ϵt ϵfficace ϵt que l’arrivage accéleré des Subsistances, aquelque prix que ceSoit, devient  [« de »]jour en jour plus préssant l’agent National entendu, estime que le citoyen Freulon doit plus que jamais prêsser Ses achapts, ϵn conséquence arrete quil Sera Surle champ au Nom des deliberant ϵcrit audit citoyen Freulon de continuer Sa mission avec garantie que Ses operations Seront toujours accueillies par Ses commettans avec laSatisfactioŋ ϵt la reconnoissance que promettent le zele ϵt la probité : dont acte.

     palatre                 Beaugas lainé       gpetibon

    BoisardLainé       Beaugas Lejeune   J C Joubert

      A Jallon                RogerleComte

        Gsalmon                                                PiChereault

                                   P.re Lequette

                                    Ag.t nle de la C

                 Tison

                   Sre.»[1]

95-04-30 1 vue 1

95-04-30 1 vue 2


[1] Archives municipales de Nogent-le-Rotrou, 1 D3.