3. La convention girondine.

3.1. Que faire des victoires ? ( jusqu’à Jemmapes 6/11/1792).

Valmy est suivi d'autres succès :

- En Savoie : Montesquiou entré en Savoie dans la nuit du 21 au 22 septembre 1792 conquiert le territoire sans pratiquement combattre. Albert Mathiez assure : « Ce n'était pas une conquête, mais une libération »[1].

Guère épais 8 Image1

- A Nice : D'Anselme à la tête de l'armée du Var entrait à Nice également sans combattre le 29 septembre 1792. Ici l'accueil, pas totalement hostile au début, le devient rapidement à cause du comportement de l'armée d'occupation.

Guère épais 8 Image2

- En Rhénanie : Custine s'empare de Spire le 25 septembre, de Worms le 5 octobre 1792, de Mayence le 19 et de Francfort le 21 du même mois.  Cette dernière ville sera reprise le 12 décembre 1792 grâce à l'aide des habitants soulevés contre les Français.

Guère épais 8 custine 3

- Dans le Nord : au même moment Kellerman reprend Longwy et en chasse les Prussiens.

Guère épais 8 Kellerman 4

De septembre à octobre 1792, la Convention repousse toute ingérence dans les affaires des pays occupés, l'assemblée semble pencher pour la mise en place de Républiques sœurs.

 



[1] In La Révolution française. Paris : Bartillat, 2012 ( réédition ). Page 347.