4. La Convention Montagnarde ( 3 ).

  • 4.2. Victoires et conquêtes.

Dans le Nord :

Guère épais 17-1 Hondshoote

Guère épais 17-2 Wattignies

- Les 6 et 8 septembre 1793 victoire de Hondschoote, sur les Anglo-Hanovriens du duc d'York permet de dégager Dunkerque. Le général Houchard n'ayant pas su exploiter sa victoire, est destitué et remplacé par Jourdan le 20 septembre, il sera exécuté en novembre .

- Carnot rejoint Jourdan le 8 octobre pour préparer la reprise de Maubeuge aux Autrichiens de Cobourg . Les 15 et 16 octobre 1793, les Français remportent la bataille de Wattignies. Les forces coalisées se replient, et évacuent le Nord.  Le 22 octobre Jourdan reçoit l'ordre du Comité de Salut Public de passer la Sambre et de poursuivre les 80.000 hommes réunis de York et Cobourg.  Cette « poursuite » se solde par un échec. 

Sur le Front de l’Est :

Début novembre Hoche (25 ans) prenait le commandement de l'armée de Moselle (35.000 hommes) et Pichegru prenait celui de l'armée du Rhin (45.000 hommes). Respectivement associés aux représentants en mission Baudot et Lacoste pour l'un et Saint Just et Lebas pour l'autre, ils avaient pour mission de libérer l'Alsace en refoulant les Austro-Prussiens hors du territoire national et de lever le siège de Landau.

Le 26 décembre 1793, la victoire de Wissembourg permettait de dégager toute l'Alsace et de plus, brouillait définitivement les Autrichiens et les Prussiens qui se rejetaient mutuellement la responsabilité de la défaite. Brunswick donnait sa démission à Frédéric-Guillaume.

Guère épais 17-3 Wissembourg carré républicain

Dans le Sud :

Guère épais 17-4 Bonaparte à Toulon

Le 20 décembre 1793 les troupes républicaines pouvaient entrer dans Toulon.

Les Piémontais furent arrêtés dans leur marche sur Lyon, l'armée rendue disponible par la chute de Toulon les arrêta du coté de Nice.Kellermann reprit la Savoie dès octobre. Dans les Pyrénées, le terrain perdu au début 1793 était repris.

A la fin de l’année 1793, la France était devenue la première puissance militaire de l'Europe, elle le devait aux mesures révolutionnaires drastiques mises en place, à la jeunesse de ses généraux et à la motivation de ses soldats.

Au printemps 1794, l'offensive militaire reprenait :

  • le 26 juin 1794 à Fleurus, l’armée de Sambre-et-Meuse dirigée par Jourdan culbutait l’armée de Cobourg. Faisant la jonction avec l’armée du Nord de Pichegru, les deux armées reprenaient toute la Belgique, les Prussiens se repliaient en Westphalie et les Anglais au Hanovre.

Guère épais 17-5 Fleurus

  • Dugommier envahissait la Catalogne, et sur les Alpes le général Bonaparte prenait déjà son envol et proposait l'invasion de l'Italie.

Guère épais 17-7 Bonaparte

Au milieu de l'année 1794, la France était militairement sauvée et la première coalition se débandait :

Guère épais 17-6 la débandade

Un detachement de principales Caillettes qui ont joué un Role dans la révolution, elles se presentent aux troupes de l’Empereur pour les faire Débander, ce qui leur reussit  complettement et on cesse d’etre étonné de cette Catastrophe lorsqu’on voit la demoiselle Téroigne qui leur montre sa  Republique, et Mesdames fla..Dondon….Silles. Calo..Talmouse Condor…leur montrent leur Vilette [ référence au Marquis de Villette défenseur du droit des femmes mais aussi homosexuel notoire ] – Ce detachement est renforcé par les sans culote et des Jacobins qui presentent au bout de leur piques des Cervelas, des Jambons, des bouteilles des Saucisses Andouilles, &c &c….on voit dans l’armée que tout y va a la debandade des soldats laissent tomber leur fusil et leur sabres ; les drapeaux baissent pavillon le Général Bender meme laisse tomber une de ses Bottes.

Sur cette gravure voir l’article : «  La grande débandade de l’armée inconstitutionnelle », ici :

http://www.nogentrev.fr/archives/2015/12/14/33068083.html